Suivez aussi
l'actualité du Sud de la
Méditerranée sur le
Twitter de @ecomnewsmed
PROVENCE-ALPES-CÔTE D'AZUR / CORSE / MONACOACTUALITÉECONOMIECULTURE-SPORT
Ecomnews
Ecomnews

A PHP Error was encountered

Severity: Warning

Message: getimagesize(/uploads/decideurs/estrosi_1.jpg): failed to open stream: No such file or directory

Filename: views/article.php

Line Number: 51

75 75
07/02/2017 à 09:03
Deux mois presque jour pour jour après l'annonce du retour de la Formule 1 dans le Var, Christian Es...

///   Var : Christian Estrosi officialise le retour de la Formule 1 au Castellet

par le

Deux mois presque jour pour jour après l'annonce du retour de la Formule 1 dans le Var, Christian Estrosi était ce matin sur le terrain, sur le circuit varois pour officialiser le retour de la formule 1.

estrosi_1


"Nombreux étaient ceux qui n'y croyaient pas. Et pourtant, nous l'avons fait", jubile Christian Estrosi, ce lundi 6 février sur la piste du circuit du Castellet. 

Le Président de la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur n'était pas peu fier de faire le point sur la situation de ce dossier qu'il a rappelé comme étant "le seul qu'il avait mis dans son programme au conditionnel tant le défi était grand". Un défi aujourd'hui réussi ! 

27 ans après la dernière course sur la piste varoise, Christian Estrosi a donc réussi à faire revenir les bolides sur ce même circuit.

Soucieux de démontrer l'importance économique d'un tel retour, il a insisté sur le fait que la Formule 1 en terre provençale allait engendrer de colossales retombées économiques. Celles-ci ont été estimées "par le cabinet d'audit indépendant français Deloitte à 65 millions d'euros à minima", a fait savoir le Président de la Région PACA. 

Ce projet aura également pour conséquence positive, la création de 500 emplois directs et durables.

Ajouté à ces juteuses retombées économiques et sociales, le retour de la Formule 1 va "permettre de créer une filière économique d'excellence", a assuré Christian Estrosi, "en termes d'innovation, de recherche et de matériaux de pointe dans le secteur de l'automobile"

Profitant de la présence sur ce territoire d'entreprises de pointe telles que Gemalto, ST Microelectronics, Visteon, la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur souhaite par ailleurs former et préparer les jeunes à des métiers d'avenir, en lien direct avec des savoir-faire de niveau mondial.

Le Groupement d'Intérêt Public est lancé 

Condition sine qua non à l'existence même du futur Grand Prix, la création d'un Groupement d'Intérêt Public (GIP) a été officialisée ce lundi 6 février. Christian Estrosi en sera lui-même le président, avec à ses côtés comme conseiller spécial, l'ancien Préfet du Var, Paul Mourier. 

Les objectifs de ce groupement sont multiples. La Région PACA souhaite profiter de l'évènement pour promouvoir celui-ci au niveau planétaire.

Autre condition indispensable à la réussite de ce pari fou : l'obtention d'une garantie bancaire solide auprès d'une banque française garantissant la crédibilité et la pérennité du Grand Prix. 

"Je vous annonce que nous venons d'obtenir la garantie bancaire indispensable avec le Crédit Agricole Alpes-Provence", a fait savoir Christian Estrosi avant d'ajouter qu'il donnait rendez-vous aux autres partenaires et médias, "le 8 avril prochain pour dévoiler la liste des partenaires du Groupement d'Intérêt Public et davantage de détails sur la filière économique, régionale.

"Nous voulons réussir ce Grand Prix qui appartient à tous les Français", a conclu, rassembleur, Christian Estrosi.


unnamed - Copy 1

A lire aussi

0 commentaires SE CONNECTER
Pour commenter cet article il faut être loggé.