Suivez aussi
l'actualité du Sud de la
Méditerranée sur le
Twitter de @ecomnewsmed
OCCITANIE PYRÉNÉES-MÉDITERRANÉEACTUALITÉECONOMIEENTREPRISESEMPLOIPHOTOS ET VIDÉOS
Ecomnews
Ecomnews

A PHP Error was encountered

Severity: Warning

Message: getimagesize(/uploads/Clients/UIMM/Cfai.png): failed to open stream: No such file or directory

Filename: views/article.php

Line Number: 51

75 75
19/11/2017 à 09:00
A l’occasion de la Semaine pour l’emploi des personnes handicapées, le CFAI de Baillarg...

///   Comment encourager l’apprentissage pour des jeunes en situation de handicap ?

par le

A l’occasion de la Semaine pour l’emploi des personnes handicapées, le CFAI de Baillargues a organisé une journée de sensibilisation des formateurs et des apprentis sur un handicap méconnu : la dyspraxie. Objectif : montrer que le handicap est bien compatible avec l’apprentissage et une bonne insertion professionnelle.

 

Le CFAI de Baillargues agit tout au long de l’année en faveur de l’accueil des candidats en situation de handicap. Cette année dans le cadre de la Semaine pour l’emploi des personnes handicapées, le CFAI a mené une action de sensibilisation des formateurs et des apprentis sur un handicap méconnu : la dyspraxie.

Trois membres de l’association « Dyspraxique mais fantastique » sont venus animer des ateliers pour les formateurs durant une matinée sur tous les « DYS » (dyslexie, dysgraphie, dysorthographie, dysphasie…). Ces termes en DYS entrainent des difficultés en classe.

La dyspraxie est ce que l’on appelle couramment une maladresse pathologique. 5 à 7% des enfants de 5 à 11 ans seraient dyspraxiques selon le haut comité de santé publique.

« Ces troubles cognitifs sont handicapants au quotidien, et nous devons accompagner au mieux ces jeunes. » explique Audrey Saint-Martin, responsable du Pôle matières générales au CFAI et référente apprentis handicapés. Au centre de formation, un vingtaine d’élèves est concernée par ces « DYS ».

« L’IUMM est investie dans le handicap en entreprise depuis de nombreuses années » souligne Eve Boudard, chargée de mission handicap à l'UIMM Méditerranée Ouest.

Dans le secteur de la métallurgie, le taux d’emploi des personnes en situation de handicap est de 3,6% contre 2,8% tous secteurs confondus. 92% des emplois sont en CDI et 90% à temps complet.

« L’emploi des personnes handicapées dans nos métiers de la métallurgie qui sont perçus comme difficiles est totalement possible ! Nous avons des besoins en recrutement, il faut inciter les jeunes à venir vers nos métiers ».

Les formations du CFAI de Baillargues sont accessibles aux personnes en situation de handicap et offrent un taux d’insertion dans l’emploi de 82 %.

« Le CFAI s’emploie à adapter la pédagogie et les supports de formation, de manière à avoir des taux d’intégration qui augmentent » conclue Eve Boudard.

Cfai

A lire aussi

0 commentaires SE CONNECTER
Pour commenter cet article il faut être loggé.