Ecomnews - Adds
2019 s'annonce compliquée pour les entreprises azuréennes
Par Sanya Maignal publié le 20 MARS 2019 à 09:00
Après une année dynamique, l'année 2019 s'annonce beaucoup moins brillante. Elle pourrait même être l'année de tous les dangers pour les patrons des TPE azuréennes. Bilan et prévisions de la CCI Nice Côte d'Azur pour le département des Alpes-Maritimes et de la Banque de France pour la région Paca.

La conjoncture 2018 et les prévisions 2019 pour la région Paca et le département des Alpes-Maritimes suivent la tendance nationale et celle de la zone Euro... à quelques petites exceptions près, dues aux spécificités du territoires.

Les chiffres, tendances et prévisions ont été présentés aux patrons azuréens par Jean-Pierre Savarino, Président de la CCI Nice Côte d'Azur et Didier Collet, directeur départemental de la Banque de France.

Après un excellent premier semestre, le second fut sous le signe du ralentissement, les chiffres au niveau régional marquent tout de même une certaine croissance : +4,8% de CA dans les services, +3% dans la construction et +3,3% de CA dans l'industrie. Un chiffre qui fait de la région Paca la première de France dans ce secteur.

Conjoncture des Alpes Maritimes

Avec une augmentation de chiffre d'affaires d'un pourcent, le bilan global reste positif sur l'ensemble du département. Mais les bassins économiques ne contribuent pas tous à cette dynamique. Si du coté de Nice, Grasse ou encore la Plaine du Var, le chiffre d'affaires est en hausse, les bassins cannois et antibois sont en régression. Celui de Menton stagne.

La plus importante progression en termes de chiffre d'affaires est liée aux services (+3%), l'industrie et commerce marquent une légère hausse de (1%). L'année fut plus difficile pour le BTP (-0,5%).

Malgré le dynamisme et la hausse du chiffre d'affaires, le niveau d''emploi reste stable dans le département.

Faible croissance en vue

Avec le mouvement des gilets jaunes, les indicateurs financiers se dégradent à la fin de l'année. Dans les Alpes-Maritimes, la contraction de l’activité est constatée particulièrement dans le commerce et le tourisme. Une tendance qu'on retrouve dans les prévisions 2019.

La Banque de France prévoit pour la région une très faible croissance et reste fortement prudente dans ses prévisions. Les investissements en baisse (-13% pour le BTP), le chiffre d'affaires ne seraient qu'en très légère hausse : +3% dans l'industrie, +3,7 dans les services et +2,8% dans la construction.

Une année compliquée pour les patrons azuréens

95% des entreprises azuréennes sont des TPE. Certaines du secteur du commerce, du service ou de la restauration ayant une trésorerie fragile peuvent se retrouver en difficulté à cause du mouvement des « gilets jaunes ». L'impact peut se faire ressentir avec quelques mois de retard.

Les prévisions des chefs d’entreprise pour le 1er semestre sont relativement prudentes, tant sur l’activité que sur l’emploi. Selon le baromètre Sirius les indicateurs sont au rouge pour le secteur du commerce et au jaune pour les services.

Les entreprises du domaine de l'industrie et du BTP devraient tirer leur épingle du jeu. Le coté positif : les patrons du secteur du BTP sont confiants quant à l'activité annoncée, les perspectives d’embauches seraient assez favorables... à condition que la main d’œuvre qualifié et de qualité soit disponible.

?id=FPaBJXPSxng4kwEzChaGvwS9GDEjLKtg

?id=UPovegPFerrfdR38k9rbSgE74WD4CcKo

Ecomnews - Adds