Ecomnews - Adds
69 000 emplois numériques en Provence-Alpes-Côte d’Azur !
Par Fiona Urbain publié le 27 OCT 2018 à 09:00
Une étude publiée par la Direccte Paca et l’Insee révèle que le secteur du numérique est particulièrement dynamique en région PACA ! L’emploi numérique régional a progressé entre 2009 et 2014 près de cinq fois plus vite que l’ensemble des secteurs : + 3,9 %, soit un gain de 2 600 emplois.

Avec 69 000 emplois, soit 3,7% de son emploi total en 2014, Provence-Alpes-Côte d’Azur est la deuxième région française la plus numérique, à égalité avec Auvergne-Rhône-Alpes (3,7 % soit 116 000 emplois numériques).

Elle est talonnée par l’Occitanie et la Bretagne (3,6 %, soit respectivement 78 000 et 46 000), mais est loin derrière l’Île-de-France (9,1 % soit 519 000 emplois).

Des emplois concentrés dans les zones urbaines et technopolitaines

Fort du dynamisme en particulier de la technopole de Sophia Antipolis, l’emploi numérique régional a progressé entre 2009 et 2014 près de cinq fois plus vite que l’ensemble des secteurs : + 3,9 %, soit un gain de 2 600 emplois.

De façon générale, les grands pôles urbains concentrent l’essentiel de l’emploi des secteurs numériques : 90 % des 1,1 million d’emplois numériques que compte la France y sont localisés et 5 % supplémentaires sont dans leurs couronnes.

Ainsi, en Provence-Alpes-Côte d’Azur, si Marseille-Aubagne est la zone d’emploi de la région concentrant le plus grand nombre d’emplois des secteurs numériques (18 300), on trouve derrière elle non pas Nice (8 600) ou Toulon (5 200) mais Cannes-Antibes (13 400) puis Aix-en-Provence (12 800) ; ces deux dernières zones bénéficiant de l’attractivité de leurs technopoles respectives, Sophia Antipolis et l’Arbois.

?id=xARxJO7fBlQ7VaDc6lAQeiNGnZiygB0H

Des dynamiques différentes selon les activités

Les dynamiques sont très différentes selon les activités : la programmation et le conseil informatique comptent 22 300 emplois et en ont créé 5 300 sur la période. Portée par Amadeus, premier employeur numérique de la région, la seule activité de conseil en système et logiciel informatique en concentre 16 800.

La publicité-communication représente 16 % des emplois numériques de la région et se caractérise par sa part très importante de non-salariés (39 %). Puis viennent les domaines des télécommunications (9 300 emplois numériques dont les multiples implantations de l’entreprise Orange) et de la fabrication des TIC (6 400, soit 9 % de l’emploi numérique régional).

Au sein de ce dernier, dont STMicroelectronics et Gemalto sont les plus importants représentants, les activités industrielles de fabrication de composants électroniques et de cartes électroniques assemblées emploient en 2014 respectivement 3 800 et 1 700 personnes dans la région.

Une forte proportion d’hommes cadres

Le profil des employés est lui très spécifique. Il s’agit en majorité d’hommes : la part des femmes dans les secteurs numériques est de seulement 34 % contre 49 % tous secteurs confondus. Et une proportion n’excédant pas 15 % dans l’activité de réparation d’ordinateurs par exemple.

Quatre informaticiens sur dix travaillent hors des secteurs numériques

En Provence-Alpes-Côte d’Azur, 30 000 personnes exerçaient en 2014 un métier du domaine de l’informatique. Ces métiers sont diffusés à l’ensemble de l’économie : quatre informaticiens sur dix travaillent ainsi dans des secteurs hors de l’économie numérique tels que les sièges sociaux d’entreprise, les cabinets d’étude, le commerce ou encore l’administration.

Entre 2009 et 2014, les métiers de l’informatique ont fortement progressé : + 7 %, soit un gain de 2 000 emplois.

Ecomnews - Adds