Ecomnews - Adds
Institut du Cancer de Montpellier : une nouvelle arme contre le cancer
Par Fiona Urbain publié le 18 JUIN 2019 à 08:00
L’Institut du Cancer de Montpellier a inauguré, le vendredi 14 juin, son nouvel équipement de pointe : le « MRIdian® Linac », premier système de guidage par IRM pour la radiothérapie. L’appareil permet de mieux cibler les tumeurs, tout en protégeant les organes sains voisins. Reportage

L’Institut du Cancer de Montpellier a inauguré le « MRIdian® Linac » en présence de Pierre Pouëssel, Préfet de l’Hérault et des élus des collectivités qui ont aidé à financer le projet : Carole Delga, Présidente de Région Occitanie, Kleber Mesquida; Président du Département de l’Hérault et Chantal Rameau Lévy qui représentait Philippe Saurel, Président de Montpellier 3M.

L’innovation au service des patients

La radiothérapie par IRM est une véritable « révolution » selon le Pr David Azria, coordonnateur du Département de radiothérapie oncologique et Directeur scientifique de l’ICM.

« La visualisation en temps réel de la tumeur, désormais possible grâce à cet équipement, nous permettra de dispenser des doses élevées de rayonnement pour traiter plus efficacement les tumeurs, sans toucher des tissus sains ou des organes critiques se trouvant à proximité. Nous allons pouvoir suivre la tumeur pendant le traitement et ainsi délivrer les rayons avec une extrême précision ».

L’ICM fait partie des premiers centres au monde à faire cette acquisition qui permettra de traiter plus de tumeurs, notamment du foie et du pancréas, particulièrement difficiles à soigner avec la radiothérapie classique.

« Véritable axe de la médecine du futur, le MRIdian® Linac réaffirme notre position de leader en radiothérapie oncologique dans la région mais aussi au niveau national et international» a expliqué Pr Marc Ychou, Directeur Général de l’ICM. En France, seule Marseille possède à l’heure actuelle un tel équipement.

Les premiers patients seront accueillis dès le mois de septembre prochain. Neuf d'entre eux y seront traités par jour.

?id=gWGZHJtCVt2A3BasFizqHyfz7EI7bQaB

Un investissement de 8.9 millions d'euros

« Cette inauguration n'aurait pas été possible sans le financement de l'Etat et Montpellier 3M, dans le cadre de Montpellier Capital Santé, complété par la Région Occitanie et le Département de l’Hérault. » a rappelé Marc Ychou lors de l’inauguration.

D’un coût de 8.9 millions d'euros, l’appareil a été financé par l’Etat (2.52 millions d’euros), Montpellier Méditerranée Métropole (1,05 million d’euros), avec le soutien de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée (1,05 millions d’euros), et celui du Conseil départemental de l’Hérault (1,5 millions d’euros).

L’ICM a complété le financement sur ses fonds propres pour réaliser les travaux de construction d’un nouveau bâtiment pour accueillir l’appareil de 14 tonnes.

?id=omtc7YCMqnmMIeMond13G6TvjJIlyw9D

Montpellier parmi les acteurs incontournables de l’Intelligence Artificielle

L’ICM souhaite développer un algorithme pour permettre d’automatiser le tracking (ou système de guidage par imagerie) de la tumeur, grâce à la modélisation informatique des images issues du traitement des patients.

Le projet Suni-ART, porté par le Pr David Azria, en collaboration avec le Pr Benoît Gallix, professeur associé à l’Université McGill à Montréal et Directeur de l’Institut Hospitalo-Universitaire de Strasbourg, est réalisé avec le support fonctionnel du SIRIC Montpellier Cancer.

Ce projet d’avenir « une première mondiale » fédérera médecins, chercheurs et industriels et permettra la mise en synergie des questions de santé avec les sciences « dures » et technologiques.
L’enjeu est de taille : placer Montpellier parmi les acteurs incontournables de l’Intelligence Artificielle sur l’échiquier international.

?id=mmGgTpg8imh2zxc4Z8QoyAVazyfnl08l

Ecomnews - Adds