Ecomnews - Adds
Les missions locales, indispensables pour l’insertion des 16-25 ans 
Par Fiona Urbain publié le 23 MAI 2019 à 08:00
A l’occasion des rencontres nationales des missions locales qui se sont tenues à Montpellier, Ecomnews a interviewé les directeurs de plusieurs missions locales sur le sud de la France. Quelles sont leurs problématiques et pourquoi sont-elles toujours indispensables ?

Présentes sur l’ensemble du territoire national avec plus de 6 800 sites, les 436 missions locales exercent une mission de service public de proximité afin de permettre à tous les jeunes de 16 à 25 ans de surmonter les difficultés qui font obstacle à leur insertion professionnelle et sociale.

1,1 million de jeunes sont accompagnés, chaque année, par les missions locales.

« S’il y a bien un service public qui est territorialisé au maximum, ce sont bien les missions locales ! Nous sommes partout, dans l’urbain, le peri-urbain, le rural et l’hyper-rural, et nous sommes au plus près des citoyens de 16 à 25 ans pour leur insertion et leur emploi » explique Michèle Dray-Fitoussi, Présidente de la Mission Locale des Jeunes de Montpellier Métropole.

Depuis plus de trente ans, les missions locales ont développé un accompagnement global en direction des jeunes. Elles traitent l’ensemble des difficultés d’insertion : emploi, formation, orientation, mobilité, logement, santé, accès à la culture et aux loisirs. Une approche globale qui permet de lever les obstacles à l’insertion dans l’emploi et dans la vie active.

?id=1z9arI1DF4O2TyAUhXNiJistausqNeyA

« En milieu rural, la première problématique est la mobilité des jeunes car il y a très peu de transports en commun » assure Jean Lajournade Directeur de la Mission Locale des Jeunes de l’Ariège. « On a tendance à croire qu’il n’y a qu’en milieu urbain que les jeunes ont des difficultés de logement, mais c’est le cas en milieu rural aussi ».

Pour Virginie Le Corre-Steinbach, Directrice de la Mission Locale du Pays Villeneuvois : « L’enjeu c’est d’adapter notre offre de service aux usages des jeunes et aux pratiques numériques. L’idée n’est pas de remplacer le conseiller par un conseiller virtuel mais que ce soit un moyen de communiquer notre offre de services auprès des jeunes ».

« Les missions locales ont un mode d’accompagnement qui est rodé, mais qui pourrait progresser en rentrant plus dans une dimension de coaching. C'est à dire n’être pas seulement prescripteur mais donner de l’élan au jeune » explique Christophe Girard, Directeur de la Mission Locale du Plateau Nord Val de Saône.

Ecomnews - Adds