Ecomnews - Adds
La société Hydroption signe un contrat de 450 millions d'euros avec l’État
Par Christol Léa publié le 16 MAI 2019 à 09:02
Le fournisseur d’électricité Hydroption installé à Toulon signe un contrat de 450 millions d'euros avec l’État. Un contrat qui donne de nouvelles ambitions à l'entreprise tout juste sortie d’une procédure de sauvegarde.

Le fournisseur Hydroption, fondé en 2015, achète et vend de l'électricité verte tout en proposant différents services financiers aux producteurs renouvelables et aux consommateurs PME/PMI.

Après avoir obtenu l’appel d’offres lancé par la Ville de Paris à l'été 2017, afin de fournir dès 2018 l'électricité verte de 1 677 bâtiments publics pendant deux ans, la société Hydroption signe un contrat de 450 millions d'euros étalé sur quatre ans avec la Direction des achats de l’État (DAE).

Le but ?

Fournir et acheminer en électricité verte des ministères et établissements publics de l’État (5 000 bâtiments). Au total, 3 TWh seront produits soit l’équivalent de la consommation annuelle de 375 000 foyers. L'énergie, produite par des barrages hydroélectriques se trouvant sur le Rhône, est pour cela rachetée par l'entreprise qui la revend à bas prix.

Une société en croissance

Suite à l’augmentation de ses ventes, la société prévoit un chiffre d’affaires de 100 millions d'euros en 2019 et 200 millions d'euros en 2020, pour atteindre entre la 5e et 10e place au palmarès des fournisseurs d’électricité en France.

Hydroption devient ainsi le fournisseur d'environ 5 000 compteurs C3 et C4 (anciens tarifs Jaune et Vert) pour la période 2020 à 2023.

Avec ce nouveau contrat, la société toulonnaise approvisionnera le ministère de la Transition écologique et solidaire ainsi que celui de l’Économie et des Finances, l’université de la Sorbonne, Sciences Po, le CNRS, Météo France, l’IGN, l’Insee, le Centre des monuments nationaux comme l’abbaye du Mont-Saint-Michel et encore plusieurs châteaux de la Loire.

Ecomnews - Adds