Ecomnews - Adds
Vinadeis ferme son site industriel de Narbonne. 80 postes sont en jeu
Par Robert Fages publié le 11 SEPT 2019 à 09:00
Le groupe va concentrer ses activités de conditionnement à Carcassonne et Maureilhan dans l'Aude.

Le groupe Vinadeis, dont le siège social est Narbonne (Aude) est l’un des acteurs principaux du marché du vin tranquille en France. Il regroupe 32 domaines et châteaux et 10 caves coopératives.

Avec plus de 388 collaborateurs, le groupe dispose d’un savoir-faire unique de producteur, vinificateur, éleveur de vin du grand sud de la France.

Vinadeis dispose d’implantations internationales qui permettent de faire rayonner dans le monde les grands vins du Sud de la France, de l’Aquitaine à la Vallée du Rhône.

« La consommation de vins en France et dans le monde évolue vers moins de quantité au profit de plus de qualité, tendance dans laquelle le groupe Vinadeis s’inscrit en développant l’innovation, la diversification de ses circuits de distribution et la montée en gamme de ses produits. Face aux évolutions structurelles rapides du marché, Vinadeis poursuit la mise en oeuvre de son plan stratégique 2018-2023 et son repositionnement marché, en se recentrant sur les vins issus du grand sud de la France, notamment ceux de ses actionnaires vignerons » souligne Jacky Maria , président de Vinadeis.

Aujourd’hui, le groupe envisage d’adapter son dispositif industriel et de concentrer ses activités de conditionnement sur ses deux sites, localisés à Carcassonne (Aude) et Maureilhan (Hérault).

Le groupe Vinadeis a transmis aux membres du Comité social et économique de la société Vignerons de la méditerranée les documents les informant et les consultant sur le projet de fermeture du site industriel de Narbonne en 2020.

Vinadeis entend conserver l’intégralité de ses collaborateurs et éviter tout licenciement.

80 salariés sont concernés. « Nous proposerons des postes de reclassement à tous les salariés concernés en les accompagnant dans la mobilité professionnelle et géographique depuis Narbonne vers ses sites industriels de Carcassonne et Maureilhan.

Ce projet de réorganisation sera discuté en étroite collaboration avec les représentants du personnel, les partenaires sociaux et les services de l’Etat, avec la volonté de mettre en place les meilleures solutions d’ accompagnement individualisées pour les collaborateurs concernés par ce projet » précise Jacky Maria

Ecomnews - Adds