Ecomnews - Adds
Nouvelle-Aquitaine : Le très haut débit pour tous
Par Redaction publié le 18 AVR 2019 à 09:04
La Région Nouvelle-Aquitaine investit en matière de très haut débit afin de recouvrir son territoire : 229 millions d’euros, soit 1,5 million de foyers connectés d’ici 2021.

L’objectif d’une couverture totale du territoire en Très Haut Débit est un engagement fort de la Région. Il s’agit de doter le territoire d’infrastructures numériques de pointe pour favoriser la compétitivité et l’innovation des entreprises et un accès à des services à haute valeur ajoutée pour le plus grand nombre en tous points du territoire. Le coût total de l'aménagement numérique du territoire en très haut débit s'élève à 1,2 milliard d'euros sur 5 ans.

La fibre s’installe dans les petites communes

La Région Nouvelle-Aquitaine était présente le 10 avril 2019 à Hourtin dans le Médoc.

Mathieu Hazouard, conseiller régional et délégué au numérique et au Très Haut Débit, s’y est rendu afin d’assister au raccordement des premiers foyers connectés à la fibre optique.

Pour ce projet, la Région a voté en novembre 2018 une enveloppe de 10,7 millions d’euros permettant le déploiement de plus de 450 000 prises FttH dans des logements et locaux à usage professionnel d’ici 2024, ce qui en fait le plus grand réseau public départemental FttH.

Au même moment avait lieu à Bressuire (79) et Saint Georges les Baillargeaux (86), le lancement du chantier de la fibre optique dans ces deux communes.

La Région bénéficiera également de l’aide de l’Europe en complément, avec la participation du FEDER (fonds européen de développement régional) et du FEADER (fonds européen agricole pour le développement rural). Le montant de ces aides s’élève à 9,9 millions d’euros pour les Deux-Sèvres, et 10,4 millions d’euros pour la Vienne.

Une couverture totale du territoire, dans quel but ?

Selon Alain Rousset, président de la Région Nouvelle-Aquitaine, « Il est indispensable au développement économique et à l’emploi, essentiel pour la vie quotidienne des habitants de la Région. ».

Lycéens, apprentis et étudiants, familles, entrepreneurs, acteurs du tourisme, médecins, agriculteurs et indépendants… tous expriment le besoin d’infrastructures capables de répondre aux outils numériques d’aujourd’hui et aux pratiques de demain.

Les élus locaux ont compris qu’il s’agissait de la condition de l’attractivité des territoires. Cela contribue donc à l’aménagement équilibré du territoire, au maintien d’une économie local compétitive, à l’amélioration de qualité de vie des habitants, et à la création d’emploi et des formations adaptées.

Ecomnews - Adds