Ecomnews - Adds
Qucit : l'intelligence artificielle au service de la smart-city
Par Fiona Urbain publié le 27 AVR 2017 à 08:58
Qucit, est une start-up spécialisée dans les applications prédictives pour favoriser la mobilité urbaine, basée à Bègles. Elle cherche à lever 2 millions d’euros pour poursuivre son développement en France et à l’international et prévoit de recruter, pour tripler ses effectifs d’ici 2018.

© Qucit

Créée en 2014 et installée à Bordeaux Technowest, Qucit - pour Quantified Cities, agrège l’ensemble des données urbaines (statiques, dynamiques, évènementiels) dans des modèles d’intelligence artificielle pour apporter des prédictions.

Les opérateurs urbains peuvent ainsi anticiper des comportements et optimiser leurs systèmes pour améliorer la qualité de vie en zone urbaine.

Son fondateur, Raphaël Cherrier, 39 ans, diplômé de Normale Sup et docteur en physique théorique, a eu l’idée de créer Qucit grâce à sa pratique du VCub, le vélo en libre-service lancé en 2010 à Bordeaux.

A partir de données confiées par Keolis, l’exploitant du VCub, il a conçu en 2014 une première application, baptisée BikePredict.

Elle permet aux usagers bordelais de connaître, en temps réel, la disponibilité des vélos à chaque station, et à Keolis d’optimiser le rééquilibrage des deux roues dans les stations.

Déjà utilisée dans plusieurs villes de France, elle est expérimentée au Canada et au Etats-Unis.

L’entreprise a décliné cette application pour le stationnement avec ParkPredict et a élargi ses activités vers les transports en commun. Objectif : prévoir les taux de fréquentation du réseau de Keolis à Bordeaux (3 lignes de tram et 78 lignes de bus).

Enfin, elle s’est lancée sur l’autoroute avec Egis, exploitant de l’A63, entre Bordeaux et Bayonne, qui lui a confié deux années de données sur les accidents, les bouchons, les animaux errants et les conducteurs roulant à contresens. Le but étant d’améliorer les temps d’intervention des équipes de la société, en tenant compte de plusieurs paramètres comme le trafic, la météos, les périodes de pointes ou les coupes…

Dernière innovation : Qucit a développé un outil pour mesurer le confort des usagers dans l’espace public. Baptisé ComfortPredict, ce nouveau service a été lauréat des challenges lancés par la Ville de Paris et Numa (réseau d’accompagnement des start-up dans leur développement) en 2016.

Il est actuellement exprimenté avec la SNCF à Aix en Provence.

Une première levée de fonds avait permis à Raphaël Cherrier de réunir 600 000 euros, il cherche aujourd'hui à lever 2 millions d’euros pour accélérer son développement en France et à l’international.

Qucit est passé de 9 salariés en 2016 à 15 actuellement et envisage de tripler son effectif d’ici 2018.

Ecomnews - Adds