Ecomnews - Adds
BNP Paribas en quête de start-up bordelaises
Par Yannick Laborde publié le 05 MAI 2017 à 09:57
AGENDA
Date de début :
Date de fin :
Catégories :
Organisateur :
Lieu :
Dernière étape du périple d’un tour de France entamé le 23 mars dernier, le dispositif d’accélération Innov&Connect créé par BNP Paribas s’est arrêté à Bordeaux. L’objectif : dénicher les nouveaux projets et les meilleurs talents de l’écosystème bordelais. Interview vidéo

Quoi de plus gratifiant pour une jeune pousse bordelaise que de pouvoir rencontrer, après sélections, les clients d’une grande banque française ?

C’est tout l’objet de cette troisième saison du programme Innov&Connect lancé par BNP Paribas : permettre à de jeunes talents, avec un projet solide et viable, d’être connectés aux 12 Grandes Entreprises partenaires de l’événement (Ipsen, Motul, Oeneo, Onet, Pierre & Vacances, Center Parcs…)

Les jeunes créateurs de start-up qui souhaitent percer, bénéficient de mises en relations avec des partenaires, des experts et des clients de BNP Paribas pour développer ensemble leur business.

C’est le cas de Maryne Cottyeslous, jeune chef d’entreprise de 27 ans, qui a crée un médicament antidouleur, et qui souhaite avoir une plus grande visibilité : « Après quatre années de maturation de notre projet et un lancement en mars, nous avons fait acte de candidature » précise la jeune femme. « Nous sommes très intéressés par ce programme car il pourrait nous permettre d’être en relation avec Ipsen, et ça ce serait super pour nous ! »

De 250 à 400 dossiers étudiés

La sélection sera difficile ! Outre le fait de répondre à certains critères (avoir déjà des clients, être à 100% consacré au projet et avoir une pertinence dans sa stratégie) la concurrence est rude.

« Aujourd’hui 250 dossiers ont été déposés et on s’achemine vers 400 candidatures au niveau national» précise Mathieu Lavergne, CEO de l’Atelier BNPPARIBAS. Et de poursuivre : « On va sélectionner dix start-up par partenaire, et seule une sera retenue pour chaque partenaire » précise-t-il. La motivation est donc primordiale pour pouvoir intégrer l’Atelier…

Après six mois de collaboration avec le partenaire visé, nouveau bilan : « soit le projet est viable, soit la start-up fait autre chose ! »

Date limite de dépôt des dossiers le 14 mai !

P1010613
© Yannick Laborde

Ecomnews - Adds