Ecomnews - Adds
Aix Marseille French Tech décroche son label « Capitale French Tech «
Par Denys Bédarride publié le 04 AVR 2019 à 10:55
Fort d’une communauté de quelque 800 startups et d’un écosystème tech et numérique en hypercroissance, le territoire d’Aix-Marseille décroche le label de Capitale French Tech et réaffirme, ainsi la position d’Aix-Marseille comme terre d’innovation incontournable en France et dans le monde.

En décembre 2018, la Mission French Tech a lancé un appel à projets de relabellisation des territoires French Tech en France et à travers le monde. L’objectif est de faire de la French Tech l’un des meilleurs écosystèmes au monde pour démarrer, faire grandir et accélérer les start-up, leaders de demain, vectrices de progrès, créatrices d’emplois et porteuses de valeurs.

Le territoire avait déjà été labellisé en 2014 « Métropole French Tech ». En décrochant ce nouveau label de Capitale, l’hypercroissance de la tech et la synergie des acteurs numériques locaux est ainsi récompensée.

Cette candidature a été soutenue par près de 130 entrepreneurs de la tech emblématiques et une cinquantaine d’acteurs du territoire et d’ailleurs (CMA CGM, France Digitale, CCIMP, Aix Marseille Provence Métropole, les villes d’Aix en Provence et de Marseille, Aix Marseille Université, Ecoles d’ingénieurs/Code/Commerce, accélérateurs/incubateurs/pôles de compétitivité, etc...)

« Aix Marseille vit une incroyable mutation entrepreneuriale récompensée par ce titre de Capitale. La secret sauce des startuppers qui réussissent c’est un mélange d’impact sociétal, de frugalité et d’hyper croissance. Ici plus qu’ailleurs, on invente tous les jours la tech for good », souligne Pascal Lorne Président de la Capitale French Tech Aix Marseille Région Sud.

A nouveau titre, nouvelle ambition. Aix Marseille French Tech Région Sud se donne pour objectif de devenir la Capitale de la Tech For Good : inventer une technologie juste et inclusive de tous les publics, au service de l’intérêt général et du bien commun.

Le territoire d’Aix Marseille possède de nombreux atouts en ce sens qui traduisent sa singularité par rapport aux autres Capitales French Tech en France et qui se reflètent dans les projets portés par les membres de sa gouvernance et/ou par les collectivités locales ou les institutions privées dont la French Tech est partenaire.

La Capitale French Tech Aix Marseille Région Sud (nouveau nom) a installé son siège social à thecamp à Aix-en-Provence, un lieu d’innovation par excellence qui œuvre activement pour la mobilité et l’alimentation de demain. Le président de thecamp Olivier Mathiot siège au Conseil d’administration de la nouvelle Capitale French Tech.

Le Président de la nouvelle Capitale French Tech Aix Marseille Région Sud, Pascal Lorne, a fondé Gojob, une startup qui digitalise l’intérim pour redonner du travail à tous ceux qui n’en ont pas.

Crocos-Go-Digital, une startup fondée par Vincent Berge, un autre membre du board de la Capitale offre des formations Innovantes mixant les nouvelles Technologies, les neurosciences et la gamification afin de permettre au plus grand nombre de compenser certains dysfonctionnements cognitifs (dyslexie, dyspraxie, etc)

Des projets comme la Plateforme du numérique, portée par Cyril Zimmermann et le TOP20 visent à notamment former les jeunes des quartiers au code et résoudre une problématique d’emploi.

Emerging Valley fondée par Samir Abdelkrim vise à faire du territoire le hub de la tech africaine, une tech qui répond avant tout aux enjeux majeurs de la société africaine (alimentation, accès au droit/à la démocratie, aux biens, éducation, environnement, etc).

Tous ces programmes sont des exemples de projets Techforgood fondés sur le territoire de la Capitale French Tech Aix Marseille Région Sud. Également dans les tuyaux de la feuille de route de la nouvelle Capitale French Tech, la création d’un sommet Tech for Good sur le territoire au dernier trimestre 2019.

?id=HK0hYh8JjwL0H4bcjwOEPzYMovbsgVDY

Une gouvernance d’entrepreneurs de la tech

La nouvelle Capitale est menée par une équipe d’entrepreneurs impliquée et fédératrice présidée par Pascal Lorne, CEO de Gojob (labellisée Pass French Tech).

Son conseil d’administration réunit une vaste majorité d’entrepreneurs tech et numérique, des structures d’accompagnement clé de l’écosystème et des personnalités qualifiées ayant fait le choix de s’investir auprès des startup du territoire, pour les faire bénéficier de leurs expériences, leurs savoir-faire et leurs réseaux.

Le board autour de Pascal Lorne (Gojob) se compose de Marc Schillaci (Oxatis), Patrick Siri (PFactory), Valérie Segretain (Customer-Labs), Marie-Laure Guidi (Ioda Consulting), Olivier Mathiot (thecamp), Cyril Zimmermann (Adux Digital), Vincent Berge (Crocos-Go-Digital), Mathieu Rozières (Black Euphoria), Denis Liotta (Marseille Innovation), Mondher Mahjoubi (Innate Pharma), Yvon Berland (Aix-Marseille Université).

La gouvernance est complétée d’un advisory board composé d’Emilie Royère (Eurobiomed), Isadora Bigourdan (AFD), Laurence Fontaine (Massilia Mundi, Acta Vista), Laurent Baly (SATT Sud-Est), Olivier Oullier (EMOTIV) et Ben Marrel (Breega). La nouvelle Capitale French Tech Aix Marseille Région Sud est dirigée par Virginie Lambert Ferry.

La feuille de route de la Capitale French Tech Aix-Marseille Région Sud est alignée avec les ambitions de la Mission French Tech, à savoir, faciliter l’hypercroissance des start-up à gros potentiel. Pour ce faire, la Capitale a construit son programme d’actions autour des 5 axes suivants :

  • L’animation, la fédération et la visibilité́ de l’écosystème territorial

  • Le comblement du financement des start-up

  • L’internationalisation des start-up

  • La venue, la formation et la rétention des talents

  • La promotion de la Tech4Good, une technologie responsable et durable, inclusive de tous les publics

La Capitale French Tech Aix Marseille est soutenue financièrement par Aix Marseille Provence Métropole, la Ville de Marseille, la CCIMP, la CEPAC. La Région Sud rejoindra bientôt les financeurs de la Capitale tout comme d’autres partenaires privés.

© Twitter Aix Marseille French Tech

Ecomnews - Adds