Ecomnews - Adds
Aix en Provence : La start-up Telaqua détecte les fuites d’eau
Par Christol Léa publié le 07 AOÛT 2019 à 08:00
Implantée à Aix en Provence, la start-up Telaqua développe des solutions connectées sur des systèmes d’irrigation afin d’optimiser la consommation d’eau. 

Aujourd’hui en France, plus de 5 milliards de m3 d'eau sont consacrés chaque année pour les besoins de l'agriculture. Plus de la moitié de cette eau est utilisée pour l’irrigation des cultures.

La jeune pousse Telaqua basée à Aix en Provence et créée au printemps 2018 par Nicolas Cavailler, Nicolas Carvallo et Sébastien Demech, installe des objets connectés sur des systèmes d’irrigation pour économiser cette ressource.

En échange de l'achat de capteurs et d'un abonnement, Telaqua met en place des capteurs de pression, des sondes d’humidité et d’autres objets connectés sur un système d'irrigation.

Ces derniers peuvent envoyer une alerte aux usagers lorsque la pression de l'eau est particulièrement basse par exemple. Ils enregistrent également des données pour évaluer la qualité du système et opérer certaines améliorations.

Après avoir expérimenté sa solution dans l’hexagone et au Chili, la société veut se développer à l’international avec l’utilisation de l’intelligence artificielle.

Viser les grands comptes puis les petits acteurs

La stratégie de la jeune entreprise est de viser les grands comptes influençant le marché. Puis dans un deuxième temps, elle souhaite toucher d'autres acteurs avec un intérêt particulier pour l'agriculture urbaine.

Les agriculteurs des villes pourraient être une aubaine pour Telaqua car contrairement aux paysans en zone rurales vivant près de leurs cultures, ils ne sont pas forcément présents le week-end chez eux.

Pour accéder à ce marché, la start-up devra produire des séries plus importantes afin de rendre les prix plus accessibles.

?id=5oN0QCNnkrvrC9vECC6HuLvXc0xR2t9e

Développer l’intelligence artificielle

La jeune pousse souhaite également développer les capacités technologiques de sa solution en utilisant l’intelligence artificielle. Il serait alors envisageable pour Telaqua de mettre en œuvre une irrigation automatisée selon la température ou l'humidité du sol.

Cela lui permettrait aussi de donner des conseils et de faire de la maintenance prédictive pour les pompes et filtres. Pour utiliser l’intelligence artificielle dans le système, elle souhaite réunir des fonds avec une levée d’ici la fin de l’année. L'objectif est de lever 500 000 euros dont 40 % serviront à développer la collecte et le traitement des données, mais aussi l'application.

Ecomnews - Adds