Ecomnews - Adds
Ajaccio : Le Grand Café Napoléon a fermé ses portes
Par Christol Léa publié le 13 AOÛT 2019 à 09:11
Déclaré en faillite, le Grand Café Napoléon à Ajaccio, l’un des plus anciens encore en activité, a fermé ses portes fin juillet. Construit vers 1830, ce lieu, était considéré comme une institution.

Construit il y a presque deux cents ans, le Grand Café Napoléon à Ajaccio a fermé ses portes fin juillet. Déclaré en faillite, la décision est difficile à entendre pour les Ajacciens attachés à ce lieu emblématique.


“C’est une grande tristesse. C’est une image de la ville qui s’effondre. Le grand café Napoléon a marqué l’Histoire de la ville depuis 200 ans”, regrette un Ajaccien au micro de France 3 Corse.


La belle époque, une période de considération


Ouvert durant la monarchie de juillet vers 1830, l’établissement coïncide avec l'urbanisation du cours Napoléon à Ajaccio, qui s’appelait alors le cours sainte Lucie. Le Cours deviendra, peu à peu, un lieu de promenade notamment durant la Belle Époque. Hôtels, restaurants, cafés, la ville était un lieu de vie.

Ajaccio, a ensuite continué à se transformer et a perdu peu à peu tous ses lieux emblématiques comme le théâtre Saint-Gabriel, l'hôtel Solférino, tous les anciens bars du Cours Napoléon... Le Grand Café lui, fut, avec sa scène et son arrière-salle, un lieu dansant jusqu’à la Grande Guerre. Plus tard, il a évolué pour devenir, un lieu "chic"


Une baisse de fréquentation


Le Grand Café Napoléon a vu sa fréquentation diminuer depuis quelques années. Pascal Bruno, responsable du Bistrot du Cours, était malheureusement aux premières loges.

"Au-delà de ce que l’on peut avancer comme argument, il y a je pense deux facteurs importants à retenir : la fuite de fioul lors d’une livraison en contrebas de l’établissement en 2012, ce qui entraîna sa fermeture durant plusieurs mois en raison des remontées par les dalles, et puis le gros investissement des propriétaires.

La conjoncture avec une artère complètement déserte, a malheureusement précipité la fin. C’est bien dommage…" a t-il expliqué à nos confrères de Corse Net Infos.

Ecomnews - Adds