Ecomnews - Adds
Immobilier : Les prévisions pour les Alpes-Maritimes en 2020 sont très favorables
Par Sanya Maignal publié le 04 FEVR 2020 à 09:12
2019 a été une bonne année ! Le stock étant important, les conditions pour l'achat favorables, les appartement se vendaient plus vite qu'en 2018 et le prix a été en légère augmentation. Les professionnels s'attendent à une très bonne année 2020 qui a, d'ailleurs, très bien commencé.

Une forte hausse de volume des ventes et une bonne maîtrise des prix, malgré la très forte demande caractérisent l'année 2019. Le nombre de ventes augmente. 7% dans le bassin de Cannes et même 13% dans le bassin niçois.

Les prix ont à peine augmenté : entre 1,64% du coté d'Antibes et +2,75% à Nice. La troisième caractéristique de la période est le délais d'écoulement qui est en légère augmentation.

« La demande est, expliquent Cyril Messika et William Siksik, Présidents de la Fnaim Côte d'Azur, importante, mais les prix n'augmentent pas car le stock d'appartements est suffisamment grand. »

Conjoncture favorable

Cette dynamique exceptionnelle est due à une conjoncture favorable et notamment au maintien des taux d’intérêt historiquement bas. A souligner également la performance des rendements locatifs par rapport aux placements financiers, même dans un contexte de loyers stables, voire légèrement à la baisse en relocation.

En ce qui concerne le neuf, le volume des mises en vente est dramatiquement faible. « Combiné à un taux de rotation du parc de 3%, au plus haut depuis 20 ans, on s’achemine vers une raréfaction de l’offre qui pourrait se traduire par un regain de tension sur les prix », a précisé Cyril Messika.

?id=xRsuTI2yq4icCN676ouubeE560ZPsq89

2020 s'annonce favorable

« La novelle année a démarré assez fort, se réjouit William Siksik. La demande est forte, les taux d'intérêt toujours bas, même si depuis le temps on annonce leur hausse. Pour le moment, avec les municipales c'est en attente ».

A croire les indices immobiliers les ménages ont le moral. Plombée en 2018 par la crise des gilets jaunes, la confiance est revenue en 2019 au niveau de 2005 et devrait se maintenir.

Les politiques urbaines actuelles ou annoncées de requalification de quartiers, dans la plupart des communes du département, sont également un marqueur fort de confiance dans le logement, qui devrait continuer à porter la dynamique immobilière de la Côte d’Azur en 2020.

En ce qui concerne le locatif, les studios et des deux pièces restent les plus recherchés. Le problème principal des Alpes-Maritimes est le manque de logements locatif pour les actifs. En soi, le parc est important mais les contraintes et les incertitudes qui pèsent sur les propriétaires font que ceux ci préfèrent se tourner vers des locations saisonnières.

Ecomnews - Adds