Ecomnews - Adds
Auvergne : MyBus dématérialise le billet de transports en commun
Par Christol Léa publié le 08 AOÛT 2019 à 08:00
Basée au Puy en Velay (Haute-Loire), la start-up Monkey Factory développe la solution MyBus, une application intelligente dématérialisant les tickets de transports en commun.

Aujourd’hui près de 50 % des Français utilisent quotidiennement les transports publics. Un chiffre, en augmentation, s’expliquant par l’élargissement des territoires couverts : plus 25 % entre 2014 et 2016, selon l’édition 2018 de l’observatoire de la mobilité.

Toujours est t-il que les zones sont souvent desservies par plusieurs réseaux de transports différents ayant chacun leur propre système billettique. Une difficulté pour les utilisateurs effectuant des trajets avec plusieurs réseaux.

Pour résoudre ce problème, la start-up Monkey Factory créée en 2016 et cofondée par Frédéric Pacotte et Franck Raynaud développe l’application MyBus.

Le but ? Dématérialiser les tickets de transports en commun sans surcoût grâce à des QR codes.

L’application mobile permet entre autres d’avoir accès à un guide horaire des lignes de transports en commun dans de nombreuses agglomérations, de calculer des itinéraires, ou encore d’acheter des titres de transports dématérialisés.

?id=ssdpWgZEcBtjM7jjtbfk0XvhjJLihRP6

Une levée de fonds de 2,4 millions d’euros

L’application, primée au CES de Las Vegas en 2018 dans la catégorie “Smart Cities”, vient de lever en juillet dernier 2,4 millions d’euros auprès de EDF Pulse croissance, de la Banque des territoires (groupe CDC), de Sofimac, du Crédit Agricole Loire Haute-Loire et aussi de deux nouveaux actionnaires privés.

“Cette levée de fonds, coordonnée par Finkey, est un encouragement à poursuivre notre aventure. Elle va nous permettre notamment d’accélérer le déploiement de notre plateforme en France explique Frédéric Pacotte, co-fondateur et Président de Monkey Factory.

Avec 182 réseaux de transports en commun, MyBus se revendique aujourd’hui comme l'application française n°1 de l'information aux voyageurs. Le système est actuellement en cours d'expérimentation en Malaisie et au Canada.

Ecomnews - Adds