Ecomnews - Adds
Auvergne-Rhône-Alpes : 447 millions d'euros pour transformer les quartiers de la métropole de Grenoble
Par Christol Léa publié le 13 MAI 2019 à 09:00
Une convention sur le "renouvellement urbain de la métropole grenobloise" a été signée. Dans les dix années à venir, la métropole prévoit d'investir 447 millions d'euros dans 3 quartiers afin d'améliorer la qualité des logements et ainsi que la vie des habitants.

Un nouveau plan de renouvellement urbain dans la métropole de Grenoble a été signé, ce 2 mai 2019 dans la continuité du 1er programme de l’ANRU (Agence nationale pour la rénovation urbaine) lancé en 2008.

Il engage de nombreux partenaires tels que Grenoble-Alpes Métropole, l'État, la Région Auvergne-Rhône-Alpes, Echirolles et Saint-Martin-d’Hères, ou l'ANRU, pour les dix prochaines années pour un montant global de 447 millions d'euros.

Au total, trois quartiers bénéficieront de ce vaste plan : les Villeneuves à Grenoble et Echirolles, Mistral à Grenoble et Renaudie-Champberton à Saint-Martin-d’Hères.

L’amélioration de la qualité des logements (parc social et copropriétés), la réduction de leur consommation d'énergie, mais également l’aménagement des espaces publics sont les principaux objectifs. Sur les 447 millions annoncés, 314 seront exclusivement investis pour l'habitat.

Le projet des Villeneuves de Grenoble et d’Échirolles concerne plus de 20 000 personnes et 8 000 logements et permettra de construire le « 1er ecoquartier populaire » de la Métropole.

Les interventions vont surtout porter sur l’habitat social et privé, mais sur le réaménagement des espaces publics afin de favoriser les circulations et les relations de proximité.

L’action sur le quartier Renaudie-Champberton s’inscrit dans la continuité du programme démarré en 2000, qui avait un but de mixité sociale, associé à une campagne de réhabilitation de près de 300 logements et l'arrivée du tramway.

L'objectif, aujourd’hui est entre autres de redonner aux habitants un cadre de vie satisfaisant, mais également de rendre de nouveau ce quartier attractif, et de renforcer la qualité de l’habitat et la mixité.

Le quartier du Mistral, poursuivra son programme de Rénovation urbaine qui cherche à diversifier les types de logements et à désenclaver le quartier, notamment en le reliant aux quartiers des Eaux Claires. Le développement de l’offre commerciale et économique est également un enjeu immense dans le secteur.


Quel financement ?


La Métropole devrait investir 72 millions d'euros, la Ville de Grenoble 32,4 millions et Echirolles un peu plus de 15 millions. Les collectivités devraient donc payer au total 126 millions d'euros. La Région Auvergne Rhône Alpes participera aussi au financement avec 7 millions d'euros. D'autres agences nationales financeront le projet comme l'ANRU à hauteur de 80 millions de subventions, mais aussi l'Anah (agence nationale de l'habitat) avec 18,1 millions d'euros.

Ecomnews - Adds