Ecomnews - Adds
Auvergne-Rhône-Alpes : La filière bois peine à recruter
Par Fiona Urbain publié le 18 SEPT 2019 à 09:14
Les 400 scieries de la région Auvergne-Rhône-Alpes peinent à trouver des salariés. La filière bois a mis en place une nouvelle formation pour former des personnes en recherche d'emploi.

La filière bois représente 3 000 emplois directs

Avec une couverture forestière de 36%, la région Auvergne-Rhône-Alpes dispose d’une ressource indispensable pour les secteurs de la construction, de l’aménagement intérieur, de l’emballage, mais aussi de l’énergie.

Le secteur du sciage de bois participe ainsi au maintien et à la création d’emplois sur les territoires, notamment en zone rurale. Près de 400 scieries sont installées en Auvergne-Rhône-Alpes et si certaines sont artisanales, le secteur tend à s’industrialiser.

Ces dernières années, elles ont fortement investi dans la mécanisation, l’automatisation et la numérisation afin de moderniser leurs métiers et leurs procédés industriels.

Elles ont ainsi pu gagner en productivité, en qualité de sciage et développer de nouveaux produits à plus forte valeur ajoutée.

Aujourd’hui les scieries de la région, qui emploient déjà près de 3 000 salariés, souhaitent augmenter leurs effectifs mais se heurtent à des difficultés de recrutement.

Pourtant, comme en témoigne un chef d’entreprise “Travailler aujourd’hui en scierie, c’est intégrer durablement une entreprise à taille humaine, dans un secteur en plein développement. C’est aussi être au contact du bois, matériau naturel, renouvelable, recyclable : Le matériau de la transition écologique ! Nos métiers sont ouverts aux hommes comme aux femmes, quel que soit le niveau de qualification, et offrent de véritables opportunités d’évolution."

?id=RpXO9bZHQfXiEMxCo8QlJ8oDWUZBmcBJ

Une formation sur mesure élaborée par la filière bois

Élaborée en étroite collaboration avec les entreprises, afin de répondre à leurs besoins en compétences, une nouvelle formation s’adresse aux demandeurs d’emploi de la région et assure un poste pérenne dans l’une des 13 entreprises impliquées dans le dispositif.

Les 400 heures de formation sont dispensées au CFA d’Ambert (63) ou à l’École technique du Bois de Cormaranche-en-Bugey (01) et sont complétées par 100 heures de stage en entreprise.

Une opération financée à 80% par la Région et à 20% par Pôle Emploi.

Ecomnews - Adds