Ecomnews - Adds
Auvergne-Rhône-Alpes : La Région et Dassault Aviation signent un accord pour le démarrage du projet Aeroprint
Par Christol Léa publié le 21 JUIN 2019 à 10:37
A l'occasion du Salon du Bourget, la Région Auvergne-Rhône-Alpes et Dassault Aviation ont signé un accord pour la mise en œuvre du projet Aeroprint.

En marge du salon du Bourget, Laurent Wauquiez, président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes et Éric Trappier, président-directeur général Dassault Aviation ont signé un protocole d’accord pour le démarrage du projet Aeroprint.

La Région s’est engagée à soutenir ce projet en faveur de l’industrialisation de l'impression 3D appliquée à l’aéronautique, à hauteur de 10 millions d'euros sur un coût total de 25 millions. Depuis 2016, elle a consacré 11,3 millions d'euros pour la recherche et l’innovation dans ce secteur.

Des challenges à relever


La filière aéronautique est depuis quelques années face à un certain nombre d’enjeux et de challenges à relever pour maintenir et accroître sa compétitivité : raréfaction de certains matériaux, allègements des pièces malgré leur complexité croissante, poursuite de l’excellence en matière de fiabilité et de qualité…

L'une des réponses à ces enjeux est l’utilisation de la Fabrication Additive (ou impression 3D) dans des conditions de production industrielle. Le programme Aeroprint, porté par Dassault Aviation doit ainsi mettre au point des pièces fabriquées par impression 3D et sera mené sur 5 ans (2019-2024).

« Non seulement nous positionnons Auvergne-Rhône-Alpes comme leader de l’impression 3D, mais aussi Aéroprint permet d’accroître la compétitivité de nos entreprises et de créer des emplois » a affirmé Laurent Wauquiez.

L’installation d’une ligne pilote industrielle

Le programme doit déboucher sur l’installation d’une ligne pilote industrielle d'impression 3D de pièces métalliques certifiées pour être intégrées à des avions à partir de 2020. Il se déroulera sur le site Dassault d’Argonay (74), et sera ouvert à tous les membres du consortium du projet, soit une trentaine d'entreprises. Le démarrage du projet est prévu au 1er novembre 2019.

Ecomnews - Adds