Ecomnews - Adds
Auvergne Rhône Alpes : Symbio et le CEA signent un accord de partenariat
Par Robert Fages publié le 22 JUIL 2020 à 09:33
L’objectif est d’accélérer l’industrialisation de systèmes hydrogène compétitifs au niveau mondial dans le cadre de la transition énergétique des transports.

Alors que l’Europe et certains pays asiatiques annoncent des plans hydrogène ambitieux, Symbio, équipementier en systèmes hydrogène, installé à Fontaine (Isère), a signé un accord cadre avec le CEA (Commissariat à l’Energie Atomique), engagé dans la recherche et le développement de technologies hydrogène.

L’objectif est d’accélérer l’industrialisation de systèmes hydrogène compétitifs au niveau mondial dans le cadre de la transition énergétique des transports.

Alors que l'Europe vient de rendre publique sa stratégie pour optimiser l'apport de l'hydrogène dans la transition énergétique, la course est déjà lancée au niveau mondial pour renforcer la compétitivité des entreprises du secteur : la Chine a annoncé un plan hydrogène à 16 milliards de dollars, et la Corée près de 3 millions de véhicules produits en 2040 par exemple.

La coopération entre recherche et industrie semble donc indispensable pour consolider la compétitivité des acteurs français et européens, afin d’optimiser les coûts de production de systèmes innovants et de favoriser leur montée en volume.

Au terme de cet accord, les équipes de R&D des deux signataires de l’accord vont travailler conjointement pour accélérer l’industrialisation de systèmes hydrogène pour les transports, moins coûteux, plus performants, et plus faciles à intégrer dans les véhicules.

« Avec cet accord-cadre, nous sommes plus que jamais convaincus qu’une étroite collaboration entre la recherche et l’industrie est un facteur clef de succès sur la scène mondiale » souligne Fabio Ferrari, CEO de Symbio.

« Les technologies hydrogène jouent un rôle majeur dans la transition énergétique et sont donc au cœur de notre stratégie. C’est un moment important dans la vie des équipes de recherche de voir opérer leur transfert vers l’industrie » affirme Florence Lambert, directrice du CEA-Liten (CEA-Laboratoire d’Innovation pour les Technologies et Energies Nouvelles).

Le CEA-Liten, situé à Grenoble (Isère), accueillera les développements amonts liés aux composants, en recherchant les matériaux et architectures offrant les meilleurs couples performance/durabilité jusqu’à la preuve de concept.

Le site de Symbio hébergera quant à lui les bancs de tests et de qualification, jusqu’à la ligne industrielle elle-même.

Au travers de cette collaboration, Symbio et le CEA souhaitent participer à la structuration rapide de la filière industrielle aux niveaux français et européen. Il s'agit aussi de participer à terme à la création d'emplois locaux, puisque de nombreux acteurs de la filière hydrogène sont déjà implantés en Auvergne Rhône-Alpes, une région où les solutions public-privé ont déjà fait la preuve de leur efficacité, à l'image du projet de mobilité hydrogène le plus ambitieux d'Europe, « Zero Emission Valley ».

Ecomnews - Adds