Ecomnews - Adds
Auvergne-Rhône-Alpes : Vision Systems lance son rétroviseur par caméra.
Par Rédaction publié le 09 JUIL 2018 à 11:31
Avec son nouveau de rétroviseur Smart Vision, l'entreprise d'Auvergne-Rhône-Alpes Vision Systems compte bien remplacer les rétroviseurs à miroir des poids lourds par son dispositif par caméra. Avec un marché d'un potentiel de plus de 80 000 poids lourds par an, le chiffre d'affaires de l'entreprise devrait passer de 35 à 60 millions d'euros d'ici 2021

Alors que les véhicules se modernisent de plus en plus, l'irréfutable rétroviseur à miroir a réussi à transcender les âges. Pourtant aujourd'hui, bien que n'étant qu'au stade d'expérimentation, la société d'Auvergne-Rhône-Alpes Vision Systems, fabricant d'accessoires de sécurité dans les transports, inaugure ses nouvelles lignes de produits.

Baptisé Smart Vision, il consiste en un rétroviseur par caméra pour poids lourds.

Homologué depuis octobre, ce dispositif est une première mondiale. Même si la législation reste quelque peu restrictive puisque les dispositifs à vision indirecte ne sont encore autorisés que dans certains pays tels que le Japon et la Suisse.

Néanmoins, comme nous l'explique Carl Putman (PDG de Vision Systems), l'Union européenne a adopté des dispositifs favorables et la feuille de route donne deux ans aux pays membres pour se mettre en conformité.

En attendant, l'entreprise est dans les starting blocks avec son usine de Brignais d'une capacité de 1 500 pièces par mois.

Avec la certification par l'Utac, pour le dispositif Smart Vision, le marché représentera 80 000 poids lourds par an. A ceci s'ajoute 3 300 camping-cars et 6 000 à 8 000 bus. Alimenté par 4 caméras, le produit permet ainsi ses véhicules d'inspecter les angles morts et offrent également une meilleure vision aussi bien de nuit que lors d'intempéries.

L'entreprise expérimente actuellement son rétroviseur nouvelle génération sur les bus à Genève. Par la suite Vision Systems compte bien intégrer à Smart Vision d'alertes piétons et cyclistes. Leur but est simple, remplacer totalement les rétroviseurs à miroir.

Après avoir inauguré son nouveau siège le 25 juin, avec ses dernières innovations en cours, l'entreprise devrait porter son chiffre d'affaires de 35 millions d'euros à 60 d'ici 2021. Vision Systems ne se positionne volontairement pas sur le marché des véhicules légers car déjà occupé par des grands noms tels que Bosh et Panasonic.

Son ambition ne s'arrête pas là puisque après les rétroviseurs, Vision Systems va s'attaquer au pare-soleil. Le spécialise du confort de vision du conducteur entend concevoir des stores pour cockpits pour les bateaux mais également tout le transport terrestre et ferroviaire, et ainsi les remplacer par le dispositif Smart Lite, des vitres opacifiantes électroniquement.

Pour cette nouvelle technologie, Vision Systems a déjà investi 3 millions d'euros pour une ligne automatique et 1,5 million d'euros dans une ligne de matériaux composites.

De grandes ambitions plus que réalisables, notamment après que les deux dirigeants Carl Putman et Catherine Robin aient conclu un LBO auprès du fonds Idnvest et l'ouverture de leur quatrième filiale au Canada.

Ecomnews - Adds