Ecomnews - Adds
L'Auvergne, terre d’accueil pour les start-up
Par Redaction publié le 30 OCT 2019 à 09:18
Plus de 50 start-up, des grands groupes comme Michelin et Limagrain, le monde de la recherche, de l’enseignement et de l’innovation et des acteurs institutionnels sont réunis dans la French Tech Clermont-Auvergne qui a désormais un périmètre élargi à Issoire, Riom et Vichy. Reportage.

La Métropole clermontoise accueille près de 40 000 étudiants au sein de 2 universités, 6 écoles d'ingénieurs, une école de commerce, une école d'architecture et son école supérieure d'art.

Porté par l’accélérateur de start-up « Le Bivouac », le territoire Clermont-Auvergne a rejoint le réseau French Tech en juillet 2016. Il a été retenu sur la thématique du numérique au service des mobilités, rattaché au réseau CleanTech-Mobility.

Plus de 50 start-up, des grands groupes comme Michelin et Limagrain, le monde de la recherche, de l’enseignement et de l’innovation et des acteurs institutionnels sont réunis dans la French Tech Clermont-Auvergne qui a désormais un périmètre élargi à Issoire, Riom et Vichy

L’Auvergne compterait 338 start-up selon le site alloweb.org. "Les mentalités ont évolué, aujourd’hui nous avons des entrepreneurs dont le projet n’a pas pu aboutir et qui peuvent revenir dans le système pour mener un nouveau projet. Ça n’aurait pas été concevable il y des années de ça. On leur redonne leur chance" a expliqué à nos confrères de France 3 Isabelle Mounier, la directrice de l’incubateur BUSI à Clermont-Ferrand

Les incubateurs comme BUSI, ou le Bivouac à Clermont-Ferrand permettent de structurer les start-up, de profiter de conseils et d’un réseau mais aussi de de bénéficier de recommandations auprès des investisseurs financiers.

L’Auvergne compte aussi un grand nombre de start-up dans les domaines de la médecine, des déplacements, de l’environnement ou du commerce.

Ecomnews - Adds