Ecomnews - Adds
Quel bilan pour le festival d'Avignon 2018 ?
Par Johanne Eva Desvages publié le 31 JUIL 2018 à 09:00
La 72e édition du Festival d'Avignon vient à peine de se terminer que de nouveaux projets se dessinent pour l'année prochaine. Que faut-il retenir de cette édition 2018 ? Ecomnews vous dresse le bilan.

Le festival d'Avignon et sa cinquantaine de spectacles présentés du 6 au 24 juillet dernier ont attiré des visiteurs du monde entier.

Sur les 112 775 billets mis à la vente, 108 000 ont été vendus. L'an passé, 112 000 spectateurs avaient acheté leurs billets pour 123 500 tickets mis en vente. Si le nombre de spectateurs a légérement chuté, le taux de remplissage est quant à lui plus important, passant de 91 à 95,5%.

42 800 entrées libres pour assister aux manifestations gratuites ont également été comptabilisées.

Au total, 150 800 tickets ont donc été attribués, permettant de générer environ 2,5 millions d'euros, dépassant alors les objectifs de billeterie.

Comment est financé le festival ?

Le Festival d'Avignon, qui possède un budget de 13 millions d'euros, est financé en partie par le secteur public :

  • L'Etat : 3,1 millions d'euros
  • La Ville et l'agglomération d'Avignon : 931 000 euros
  • La Région Provence Alpes Côte d'Azur : 800 000 euros
  • Le Département : 600 000 euros

Bien qu'il reçoit des aides, le Festival a été confronté cette année à une hausse importante de ses coûts. Comme chaque année, il prend en charge les nuitées des artistes présents à l'événement (8000 en 2018) mais a dû cet été faire face à une augmentation de 20% du prix des hôtels.

Olivier Py, qui dirige le festival depuis 2013, a ainsi lancé un appel pour obtenir davantage de subventions publiques, rappelant que la manifestation se raccourcit chaque année.

En 2016, le festival comptait 63 spectacles contre 59 l'an passé et 47 cette année...

Quels projets pour 2019 ?

Le Festival d'Avignon pourrait bientôt s'allier à celui d'Aix-en-Provence pour créer une filière commune et promouvoir leurs deux manifestations à l'international. Cette filière montée avec le festival d'art lyrique d'Aix permettra de vendre les actifs immatériels des festivals tels que les master class organisées avec des artistes en devenir.

Sur la liste des investisseurs potentiels, les Chinois, très avancés dans le secteur numérique, sont les premiers ciblés. Mais le Festival d'Avignon ne compte pas pour autant se passer des subventions de l'Etat et des Collectivités, nécessaires à sa survie.

Ecomnews - Adds