Ecomnews - Adds
Bordeaux : L’application Pickme étend son réseau dans le Sud-Ouest
Par Redaction publié le 20 AOÛT 2021 à 09:08
Pickme est une plateforme collaborative où vos voisins deviennent le nouveau point relais de proximité. D’abord élaborée sur Paris et ses alentours, les bordelais peuvent maintenant en profiter. 

Fondée en 2019 par Jessie Toulcanon, Samuel Rousseau et Florian Dufour-Rives, la start-up Pickme permet de se faire un complément de revenu en ouvrant simplement la porte de chez soi.

85% des e-acheteurs sont prêts à changer de site si la livraison proposée ne leur plait pas. Le dernier kilomètre est aujourd’hui un casse-tête pour les retailers, et est responsable de nombreux coûts externes (service client, stockage…).

Avec Pickme, il est possible de gérer la livraison finale et d'assurer une expérience client optimale jusque sur le pas de porte.

Qui peut s’y inscrire ?

Il faut être majeur, mais sinon, tout le monde peut prendre part au projet ! Retraités, étudiants, jeunes mamans, concierges, freelances, en télé-travail... Il faut seulement consacrer un peu de temps à domicile, et posséder un smartphone pour devenir Keeper. L’objectif est avant-tout de rendre service à son voisinage et créer du lien social dans son quartier.

C'est le Keeper qui renseigne lui-même ses disponibilités sur l’application, plus il est est disponible, plus il recevra des colis.

Pour s'assurer de la fiabilité d’un Keeper, Pickme le forme et l'accompagne sur ses premières livraisons. Il est récompensé de 1€ par colis et peut ainsi recevoir jusqu'à 300€/mois dans sa cagnotte.

A la conquête du territoire bordelais

Après avoir fait ses preuves dans la capitale, Pickme est maintenant prête à voyager dans une autre ville, Bordeaux, avec pour objectif de convaincre 2.000 keepers bordelais de plus de rejoindre l'aventure d'ici à la fin de l’année.

« C'est une grande fierté pour nous de nous implanter à Bordeaux dans le cadre de notre développement national. Nous avons déjà plus de 1700 Keepers inscrits en Gironde, alors que Bordeaux ne compte qu'une quarantaine de relais, tous réseaux confondus. Il y a donc une vraie attente de la communauté mais aussi des destinataires qui ne trouvent pas de solutions de récupération de leur colis, le match parfait pour un lancement », confie Jessie Toulcanon, fondatrice de Pickme.

En France, 30% des colis sont en échec dès la première livraison. Ils génèrent un lourd fardeau pour l'environnement et le réseau routier (40% des particules fines sont générées par la logistique urbaine).

Grâce à Pickme, la startup permet non seulement de mettre un terme aux avis de passage et aux livraisons ratées mais aussi de diminuer l'impact carbone en redonnant au consommateur le contrôle du lieu et du moment où le colis est livré.

Ecomnews - Adds