Ecomnews - Adds
Bordeaux : L’écologie au cœur du budget participatif
Par Redaction publié le 25 JUIN 2019 à 09:16
La Ville de Bordeaux s'est dotée d'un budget participatif en février 2019, dont la première édition a pour thème le développement durable, pour lequel 407 projets ont été déposés par les habitants sur la plateforme Internet dédiée.

Lors de cette première édition du budget participatif, plus de 13 000 Bordelais ont voté pour les 41 projets lauréats sélectionnés afin de bénéficier de l’enveloppe de 2,5 millions d’euros allouée au budget participatif.

Les Bordelais se mobilisent pour une ville plus verte

Sur 41 projets retenus, 24 concernent l’écologie.

Nicolas Florian, le maire désormais de la Ville, a déclaré : « On voit qu’il y a une convergence d’intérêts pour les sujets de la nature en ville et de l’aménagement de l’espace public, c’est le sens de l’histoire bordelaise ».

Le projet ayant obtenu le plus de voix propose de planter des arbres à tous les endroits possibles dans la ville. Avec 875 votes, le souhait de lutter contre les îlots de chaleur en ville et favoriser la biodiversité grâce à l’implantation d’arbres verra le jour d‘ici 2 années.

Un autre projet a également récolté beaucoup de voix, proposant des structures qui permettent de pratiquer le skateboard dans l’espace public : « On souhaite que des modules pour les skateboard soient intégrés à des espaces publics partagés. Dans un skate park, on est enfermé et cela manque de mixité sociale », explique Soizic Gargaud, porteuse du projet. Un financement de 200 000 euros a été demandé pour mener à bien ce projet.

En outre, deux projets distincts émettent tous deux l’idée d’aménager l’allée Serr : l’association pour la conservation et la promotion des espaces libres de la Bastide (ACPEL) a un projet d’aménagement de l’espace public (plantations, aires de jeux pour les enfants, espace pétanque, extension du marché…), ainsi que le projet Shamengo, présenté comme démonstrateur d’innovations environnementales.

D'autres projets encouragent les déplacements en transports doux, des pompes à vélo accessibles gratuitement et en libre-service ou des garages à vélo dans toute la ville.

Aussi, la lutte contre la pollution des mégots sur les trottoirs touche particulièrement les Bordelais, où des cendriers interactifs pour recycler les filtres seront installés à chaque arrêt de bus, à la sortie des lycées ou encore des grands magasins.

Comment mettre en œuvre ces projets ?

Certains projets devraient apparaître dans les prochains jours, selon la mairie, comme l’installation de composteurs ou de nichoirs à chauves-souris pour limiter la prolifération des moustiques. Certaines propositions comme vont donc être mises en place dès le mois de juillet, et les 41 projets seront mis en œuvre d’ici deux ans maximum.

Le maire de Bordeaux souhaite par ailleurs étendre le budget initial de 2,5 millions d’euros afin de réaliser certains autres projets qui n’ont pas été sélectionnés parmi les lauréats, mais qui ont tout de même l’air intéressants et pourraient se réaliser rapidement.

Etant donné le succès de cette première édition, une seconde édition pour l’année prochaine a déjà été annoncée. Certaines améliorations pourraient aussi voir le jour.

Ecomnews - Adds