Ecomnews - Adds
Bordeaux : Euratlantique veut verdir son projet
Par Christol Léa publié le 17 MAI 2019 à 08:29
A Bordeaux, le projet Euratlantique, qui s'étendra sur 738 ha le long des rives de la Garonne au sud de la ville, consacrera 50 ha aux espaces verts.

Bordeaux-Euratlantique qui est l’une des plus vastes opérations d’aménagement de France prévoit que 25 % de la surface (738ha) soit 50ha, soit occupée par des espaces verts.

Stéphan de Faÿ, le directeur général du projet, a présenté, le 10 mai, le plan « nature » d’Euratlantique à Nicolas Florian, le nouveau maire de Bordeaux. Stéphan de Faÿ entend par ailleurs proposer un espace vert à moins de 300 mètres de la porte de chaque immeuble.

Les habitants d’Euratlantique qui arrivent progressivement dans ces grands immeubles qui poussent entre Bègles et la gare, pourront profiter de la nature dans le futur quartier.

Plus haut, plus vert

D'après Stéphan de Faÿ, gagner en hauteur pour le logement dégage des espaces dédiés à la verdure. « Enlever un étage à ces constructions, c’est réduire le futur parc d’un tiers de sa surface » déclare le directeur général d'Euratlantique à nos confrères de Sud Ouest.

Des parcs sont également en projet dans le cadre de ce plan, comme le parc Suzanne-Lenglen (4,5 ha) qui est en chantier, et le parc des Côteaux de la Garonne (23 ha). Le parc du « Jardin d'Ars » de six hectares, le long du quai de Brienne et vers le Marché d'Intéret National (MIN) sera aussi érigé d'ici 2021. Le nom n'est cependant pas définitif.

3.000 arbres seront plantés

Les berges de la Garonne au niveau du quai de Brienne passeront entre les mains des paysagistes.

« On va être très arborés puisque pour l’aménagement des promenades à partir de la Méca, nous prévoyons plus de 3.000 arbres » annonce Stephan de Fay à nos confrères de 20minutes. Les friches industrielles et les espaces bétonnés seront ainsi transformés pour y aménager des espaces verts. Les travaux sur les quais démarreront à l’été 2020.

Le travail de réintroduction de la nature dans la ville passe aussi par la végétalisation des toitures des immeubles, comme sur la terrasse du parking Indigo d’Ars-Belcier.

Ecomnews - Adds