Ecomnews - Adds
Bordeaux : Quelles retombées économiques, un an après l’ouverte de la LGV ?
Par Rédaction publié le 11 JUIL 2018 à 09:00
Avec la nouvelle ligne à grande vitesse, le nombre de voyageurs entre l’Ile de France et Bordeaux a accru de 50 %. Une nouvelle accessibilité composant un critère primordial pour les grandes entreprises françaises qui prévoient de s’implanter dans la capitale girondine.

L’ouverture de la nouvelle ligne à grande vitesse (LGV) à Bordeaux a donné naissance à de nombreux bienfaits dans la ville et pas seulement en matière de tourisme.

Après seulement un an de mise en service, le trafic de la ligne Bordeaux-Paris a augmenté de +50 %. Cette ligne permet donc de renforcer l’attractivité économique de la ville puisqu’elle attire également de nombreuses entreprises.

5,5 millions, c’est le nombre de passagers ayant fait le voyage entre l’Ile de France et la capitale girondine. Ce rapprochement entre les deux territoires a notamment permis à Bordeaux d’attirer de nombreuses grandes entreprises.
Cette accessibilité avantageuse a drastiquement changé la mentalité des entreprises. Aujourd’hui ce sont des grands noms désirant s’implanter dans la ville, qu'il s'agisse du site de paris sportifs en ligne Betclic, le géant de l’industrie vidéoludique Ubisoft ainsi que la plateforme musicale Deezer. Avec l’implantation de ces sociétés de renommée internationale, la ville de Bordeaux subira un accroissement certain dans son dynamisme.
L’agence de développement économique de Bordeaux Métropole Invest’in Bordeaux favorise également l’implantation de nombreuses entreprises et non pas seulement dans le secteur numérique mais aussi dans beaucoup d’autres.
Avec ses méthodes, en 2017 Invest’in Bordeaux a soutenu l’implantation de plus de 70 entreprises, soit une création de 2 100 emplois. Ce chiffre n’a néanmoins pas fini de croître puisque depuis le début de l’année, il est en augmentation de +20 %.
Cette attractivité n’a cependant pas que des bons côtés ! En effet elle encourage la hausse du prix de l’immobilier qui en seulement un an a atteint +15,4 %, ce qui fait de Bordeaux la ville où l’augmentation a été la plus forte ces 12 derniers mois. Comme le souligne Pascal Boulonne, co-gérant de la Bordelaise de l’Immobilier, la ville est proche de la bulle immobilière.
De plus cette hausse constante influence un ralentissement des transactions.

Florian Bianconi

Ecomnews - Adds