Ecomnews - Adds
Canal du Midi : Des enjeux territoriaux de taille pour l'environnement et le tourisme
Par Redaction publié le 09 MAI 2019 à 09:33
Depuis sa création en décembre 2013, la Mission Mécénat de Voies navigables de France a réussi à replanter 10 400 arbres le long du Canal du Midi, dont 2 400 au cours de l’hiver 2018-2019.

Afin de sensibiliser les citoyens et entreprises, et récolter des dons au profit du vaste projet de replantation du canal du Midi, la Mission Mécénat de Voies navigables de France (VNF) met en place des plans d’action : il est important de comprendre en quoi la dégradation du canal du Midi est un enjeu patrimonial, économique, environnemental et touristique.

Le chancre coloré, une maladie incurable

Le canal du Midi est bordé à 90% de platanes. Ceux-ci sont malheureusement victimes d’une maladie incurable, à savoir le chancre coloré. Les arbres contaminés doivent être abattus et remplacés par de nouvelles plantations.

Le projet de replantation comprend l’abattage des arbres malades ou morts, la rénovation des berges, la plantation de nouveaux arbres (en grande majorité de chênes chevelus) et la mise en place de mesures de protection de la biodiversité animale.

Le chancre coloré est une maladie provoquée par un champignon microscopique, qui s’attaque exclusivement aux platanes. Il se développe à l’intérieur de l’arbre, bloque ses canaux de sève et le tue en seulement quelques mois. Sa propagation est principalement due aux activités humaines : les bateaux multiplient les blessures aux racines lors des amarrages le long du canal, favorisant l’épidémie.

Il n’existe malheureusement aucun traitement préventif ou curatif. L’INRA (Institut National de la Recherche Agronomique) a conclu que la maladie ne pouvait être combattue ni chimiquement ni biologiquement. Abattre et brûler les arbres touchés et replanter de nouvelles essences se révèle être la seule solution viable.

L’année 2018-2019, c’est 583 203 euros de dons collectés, 2400 arbres en cours de replantation et 3 150 platanes malades ou morts abattus, 8,5 km de berges réaménagées et stabilisées sur toute la longueur du canal, et enfin 140 chantiers d’abattages, de plantations et de restauration des berges.

Un ouvrage d’art universel inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO

Les Voies navigables de France constituent un patrimoine précieux grâce à leur contribution au développement économique et leur rôle dans la préservation des espaces naturels. Quant au canal du Midi, il demeure une des composantes principales de l’attractivité touristique de nos régions.

Construit sous le règne de Louis XIV par Pierre-Paul Riquet, il est l’une des réalisations les plus extraordinaires de par l’ingéniosité de son système d’alimentation en eau, son envergure, et l’ampleur des travaux réalisés en 14 ans seulement. Long de 240 km, il est l’un des plus anciens canaux encore en fonctionnement en Europe. Depuis 1996, l’inscription par l’UNESCO au patrimoine mondial confère au canal du Midi une valeur universelle exceptionnelle.

Le poids de l’engagement des particuliers et entreprises

Laurent Adnet, chef de la Mission Mécénat de VNF, s’est exprimé à ce sujet : « Collecter des fonds pour la replantation du canal du Midi est un combat quotidien. Grâce aux mécènes, nous pouvons poursuivre notre mission. Je tiens à remercier les femmes et les hommes qui, à titre personnel ou par le biais de leur entreprise, s’engagent aux côtés de Voies navigables de France. Afin de préserver ce bien universel qu’est le canal du Midi, classé par l’Unesco au Patrimoine Mondial de l’Humanité, et le transmettre aux générations futures, la générosité de tous est essentielle. »

Les entreprises conférant davantage d’importance à leur politique de responsabilité sociétale et environnementale (RSE), elles sont tout naturellement plus enclines à s’engager pour des causes telle que celle du canal du Midi.

63 acteurs économiques régionaux et nationaux soutiennent le projet. Parmi les plus grands donateurs se retrouvent Vinci Autoroutes, Angelotti Amenagement, Buesa, Eiffage, Fonroga, la Caisse d’Epargne Midi-Pyrénées…

La Mission Mécénat de VNF se voit toujours aussi efficace pour sensibiliser et informer les habitants de la Région Occitanie mais aussi les touristes, français et étrangers, de l’avancée de la maladie du chancre coloré.

En 5 ans, plus de 5,5 millions d’euros ont été collectés grâce aux diverses actions mises en place, comme des appels aux dons, pique-nique des chefs, dîners de gala, concerts, projections de cinéma en plein air...

Grâce aux dons des particuliers et entreprises, l’établissement répond à trois attentes sociétales majeures au travers de ses missions. Il crée les conditions du développement du transport de fret, concourt à l’aménagement du territoire et au développement touristique, et assure la gestion hydraulique du fleuve.

Il favorise également le développement de l’hydroélectricité et préserve la biodiversité. À l’issue de l’année 2018, la mission mécénat a collecté près de 5,7 millions d’euros de bénéfice pour le projet de replantation.

En outre de ces collectes de fonds, la Mission Mécénat anime la vie du canal du Midi grâce à des partenariats culturels et sportifs et développe ses relations avec les acteurs touristiques jusqu’à Sète.

Avec plus de 4 300 personnes mobilisées au service du fluvial, Voies navigables de France entretient, exploite et développe le plus grand réseau européen de voies navigables : 6 700km de fleuves, canaux et rivières canalisées, 4 000 ouvrages d’art (écluses, barrages, pont, canaux...) et 40 000 hectares de domaine public fluvial.

Lucille Piccirillo

Ecomnews - Adds