Ecomnews - Adds
Carpentras : L’habitat du centre-ancien se refait une beauté
Par Denys Bédarride publié le 16 JUIN 2020 à 08:45
Lutter contre l’habitat dégradé et la vacance, c’est un des paris qu’a porté la ville de Carpentras en s’inscrivant dans le Programme National des Quartiers Anciens Dégradés et auquel s’est associée la CoVe, tête de file en matière d’habitat sur le territoire, en lançant une OPAH-RU qui s’est déroulée de 2013 à 2019.

OPAH-RU, KÉSAKO ?

O pour Opération car il s’agit d’une action concrète et volontaire visant à un résultat. Cela inclut également un volet financier avec l’engagement de plusieurs partenaires.

P pour Programmée car des objectifs quantifiés sont définis.

A pour Amélioration, l’enjeu étant la rénovation.

H pour Habitat.

RU pour Renouvellement Urbain marquant l’engagement dans un processus de changement et de transformation en profondeur de la ville.

Si ce sigle peut paraître barbare, il tend à devenir familier sur le territoire dans la mesure où plusieurs opérations ont été lancées ces dernières années sur le périmètre de la CoVe : OPAH-RU sur le centre-ancien de Carpentras et OPAH-Multisites sur les 24 autres villages de l’agglomération.

Les chiffres clés de l’OPAH-RU à Carpentras :

En fin d’opération, l’OPAH-RU a comptabilisé 120 dossiers déposés, soit plus d’1/5e des bâtiments repérés comme en mauvais et très mauvais état.

Les projets comprenaient :

La réhabilitation de 108 logements de propriétaires bailleurs et de 8 logements de propriétaires occupants,

L’aide à 4 syndicats de copropriétés pour des travaux dans les parties communes.
Une centaine de projets portait sur les thématiques « logements dégradés ou très dégradés ».
Par ailleurs, la réhabilitation des logements en grande dégradation a également permis d’apporter des travaux d’amélioration énergétique. Au total 114 logements ont bénéficié de travaux de rénovation énergétique du programme “Habiter Mieux” de l’Agence Nationale de l’Habitat (Anah).

Un accompagnement sur-mesure des travaux :

L’opérateur, Soliha Provence, était l’animateur du dispositif désigné par la CoVe. Son rôle était d’accompagner gratuitement les propriétaires, de la finalisation de leur projet jusqu’au versement des subventions en passant par le montage des dossiers financiers et les visites de contrôle.

Il est l’interlocuteur essentiel pour le bon fonctionnement de l’opération. Il est présent sur le terrain pour des visites des logements mais également pour des permanences et des rendez-vous téléphoniques.

Un important soutien financier :

Cette opération a bénéficié d’un très important soutien financier de l’ensemble des partenaires : Anah, Conseil Régional, Conseil Départemental et la CoVe.

Le budget global des subventions publiques (suivi-animation et travaux) atteint presque 4 millions d’euros.

Plus largement, la réhabilitation des logements a engendré plus de 8,3 millions d’euros de travaux qui ont profité aux artisans ainsi qu’aux petites et moyennes entreprises du secteur du bâtiment, dont plus de 53% sont basées sur le territoire de la CoVe (91% des entreprises ont leur siège social dans le Vaucluse).


Au-delà des résultats positifs, le travail mené à travers cette OPAH-RU et dans le cadre du PNRQAD a permis d’accentuer et de structurer l’intervention sur la lutte contre l’habitat indigne.

Les actions vont se continuer :

Afin de restructurer plus massivement l’habitat, il a notamment été validé la mise en place d’une nouvelle convention d’OPAH-RU élargie au périmètre du dispositif “Action Cœur de Ville”. Il regroupe les quartiers « centre-ancien, faubourgs et gare ».

En dehors de ce programme, mais sur le périmètre d’Action Cœur de Ville, une OPAH copropriété Émile ZOLA va être lancée pour la période 2020-2025.

Ecomnews - Adds