Ecomnews - Adds
La clinique Beau Soleil va devenir l’Institut Mutualiste Montpelliérain !
Par Johanne Eva Desvages publié le 18 DEC 2018 à 10:44
La clinique Beau Soleil de Montpellier, en chantier depuis mars 2017, va fortement se développer pour devenir l’Institut Mutualiste Montpelliérain et répondre aux nouveaux enjeux de la transformation globale du système de santé. Détails.
C’est un vaste projet de modernisation et d’extension pour la clinique Beau Soleil du groupe Languedoc-Mutualité, seul établissement de santé privé dans le centre-ville de Montpellier. Le projet inclut notamment la délocalisation de la maison de la mutualité dans l’hypercentre, avec pour vocation l’orientation des patients directement à la clinique Beau Soleil.
Le complexe de santé s’étendra sur une surface de 30 000 m2 et proposera une offre de soins complète ainsi qu’un service des urgences qui sera le seul en centre ville de Montpellier.
Avec le transfert de la maison de retraite Les Violettes ou encore la création d’une résidence services de 16 appartements sur le site de l’ancienne gendarmerie, c’est une véritable cité de la santé et du bien-être qu’ambitionne de créer Languedoc Mutualité.
Le projet a été salué le 14 décembre dernier par Thierry Beaudet, président national de la Mutualité Française, et René Game, président du groupe Languedoc Mutualité et EoviMcd Santé & Sces, venus assister à l’avancement des travaux.
?id=Eb86I12VEruyjkN24o6nQavZeOc2FgzQ
Débuté en mars 2017, le chantier d’extension de la clinique permettra un agrandissement des blocs opératoires ainsi que la création de deux services de soins début 2019. Le chantier se poursuivra ensuite jusqu’en juillet 2022 avec la rénovation des ailes et tours ainsi que la construction de plusieurs bâtiments.
Grâce à une réhabilitation et extension des locaux, divers services pourront augmenter le nombre de pris en charge. Le pôle cancérologie espère ainsi pouvoir augmenter sa capacité autorisée de chimiothérapie, en soignant plus de 3500 patients dans les 3 ans à venir contre 1200 chimiothérapies autorisées aujourd’hui, en raison de la superficie des locaux.
Les patients souffrant d’une pathologie liée à la cancérologie représentent aujourd’hui près de 30% des admis en clinique.
Autre besoin préoccupant : le nombre de lits pour les personnes âgées souffrant de maladies chroniques, au nombre de 22 pour des besoins estimés à 42. D’autres extensions, visant à développer l’activité opératoire, l’utilisation d’IRM ou l’exploration du sommeil sont aussi programmées.
Au total, la clinique gagnera près de 7400 m2 pour atteindre les 17 020 m2, le tout au centre d’un complexe qui pourrait également accueillir un centre dentaire, une pharmacie et des locaux dédiés à la biologie soit 30 000 m2 au total.

Les chiffres clés

  • Coût du projet de rénovation et extension de la clinique : 60 millions d’euros
  • Coût du projet de création de l’Institut mutualiste Montpelliérain : 75 millions d’euros
  • Capacité d’accueil de 227 personnes en hospitalisation et actes techniques
  • Jusqu’à 12 salles opératoires équipées
Ecomnews - Adds