Ecomnews - Adds
Covid-19 : Quelle est la situation des jobs d’été pour les étudiants ?
Par Redaction publié le 09 JUIN 2020 à 08:00
La crise sanitaire a bouleversé l’économie et la branche du recrutement. Ce qui représente une difficulté supplémentaire pour les étudiants où la période estivale est l’occasion de se faire de l’argent et ainsi de financer l’année scolaire. Les annonces du Premier Ministre Edouard Philippe devraient être une bonne nouvelle pour ces derniers.

Une saison qui repart ?

La réouverture des bars et des activités touristiques devrait être l’opportunité pour les étudiants de pouvoir enfin trouver un job pour la période estivale. Selon l’Organisation Internationale du Travail (OIT) : “plus d’un jeune sur six se retrouve sans emploi en raison de la crise du covid-19”.

Habituellement, la période de candidature et de recrutement commence dès le mois de février. Le calendrier étant bouleversé à cause de la crise sanitaire, c’est enfin le moment de pouvoir candidater. Une période déjà très tardive et dont les possibilités d’emploi sont peu nombreuses. Une situation très anxiogène pour ces milliers d’étudiants.

Le club Teli qui une association de voyageurs localisé en Savoie met en lien les chercheurs de stage, d’emploi, de job été et les offres de recrutement. Ce dernier a observé une relance dans les possibilités d’emploi pour la période estivale à l’étranger comme en France. Néanmoins, elle reste faible et pour la France, elle se résume à l’Union Européenne en raison de la fermeture des frontières au-delà de l’Europe. La saison va être décalé jusqu’au mois d’octobre pour rattraper le manque à gagner.

Un regain pour la récolte comme job d’été

L’année 2020 a été marquée par une forte demande pour le travail dans les champs. Comme seul moyen de travail, le ramassage des fruits et légumes a permis à beaucoup d’étudiants de pouvoir commencer à se faire un peu d’argent malgré la crise sanitaire. D’habitude ces derniers sont majoritairement intéressés par les jobs dans les stations. Ils ont dû s’adapter en attendant la relance du tourisme.

Des mesures de sécurité sanitaire faciles à mettre en place dans les champs et une demande en fruits et légumes forte depuis le début de confinement ont permis de recruter plus facilement.

À cela s’ajoute, l’interdiction des travailleurs étrangers à venir jusqu’à maintenant et un travail pénible mais dont la recherche de compétences particulières n’est pas un frein ont incité les jeunes à candidater. Une aubaine pour les producteurs locaux qui ont pu bénéficier d’une main d’œuvre malgré la crise.

Ecomnews - Adds