Ecomnews - Adds
Drôme : L’entreprise 1083 redonne vie à l'ancienne usine Jourdan à Romans-sur-Isère
Par Christol Léa publié le 26 AOÛT 2019 à 09:17
La jeune entreprise de jeans 1 083 a déposé en juillet dernier, un permis de construire en vue de requalifier l’ancienne usine de chaussures de luxe Jourdan. Le site de l'usine bénéficie actuellement de premiers travaux de dépollution des sols.

Cent ans après sa construction, l'ancienne usine Jourdan basée à Romans-sur-Isère dans la Drôme ouvrira en 2021, une nouvelle page de son histoire.

La jeune société 1083 a décidé de s'y installer d'ici à deux ans. Il aura fallu trois ans à son co-créateur, Thomas Huriez, pour surpasser les obstacles administratifs qui ont parsemé le montage de ce dossier.

L'entreprise a déposé en juillet dernier la demande de permis de construire, qui devrait être délivrée cet automne. Une promesse de bail emphytéotique (bail immobilier de très longue durée) a été signée le 28 juin entre la société, l'Agglomération de Valence Romans et la Ville de Romans.

L’ancienne usine de chaussures de luxe Jourdan, fleuron industriel de la ville, était une verrue au cœur de la commune depuis sa fermeture en 2008.


Une entreprise qui voit grand

Le projet de Thomas Huriez est d’investir à nouveau 6.000 mètres carrés de l'ancienne usine de Jourdan et de les transformer en atelier visitable, mais aussi, en bureaux, en magasin d'usine ou encore en restaurant.

Dix millions d'euros devraient être engagés dans ces travaux.

Le site de Jourdan bénéficie actuellement de travaux de dépollution des sols mis en œuvre par l’Agglomération de Valence-Romans. Les travaux effectués à la mi-août auront permis d'enlever notamment, de six cuves à fioul restées sur place depuis la fermeture définitive de l'usine.

Depuis sa fondation, 1083 a développé des collections de jeans, de bermudas, de jupes, mais aussi T-shirts, ceintures et chaussures “Made in France”. La toile des vêtements est tissée et teinte dans la Loire et dans les Vosges et les jeans sont confectionnés par des ateliers à Marseille, Bobigny et Romans.

En septembre 2018, la société a même racheté le vosgien Tissages de France en redressement judiciaire. Au total depuis cinq ans, la société romanaise a créé 65 emplois et préservé 40 emplois dans les Vosges.

?id=7Y7krvzoGuMw3xYKTcSF1QWoiymmZmFW

Ecomnews - Adds