Ecomnews - Adds
Emploi : La CCI Nice Côte d’Azur lance sa plateforme e-DRH Tourisme
Par Olivia Oreggia publié le 20 AVR 2018 à 12:00
Dans le cadre d’un appel à projets de la Région Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur, la Chambre de commerce niçoise vient de lancer un nouvel outil de recrutement innovant à destination des acteurs du tourisme dans les Alpes-Maritimes. Il s’agit d’aider à la fois les entreprises et les candidats. Une suite logique après les 2 premières plateformes RH créées pour l’emploi à Sophia Antipolis et au cœur de l’Eco-Vallée.

«Tout est parti de Sophia Antipolis », nous explique Jean-Charles Amoroz, responsable du Pôle e-RDH et compétences au sein de la CCI Nice Côte d’Azur. « Vers 2008, après l’éclatement de la bulle internet, la question se posait de la relance de l’attractivité de la technopole : comment attirer les talents, comment attirer les meilleurs ? Sachant que c’est ce capital humain qui allait contribuer à l’attractivité des entreprises et du territoire. Il a alors été une évidence de construire un modèle digital pour toucher le plus grand nombre d’entreprises.»

Ainsi est donc né le site internet consacré au recrutement des compétences dans le numérique.

« Il s’agit d’une complémentarité entre le digital et l’humain. Après ce premier démonstrateur en 2012, nous avons dupliqué le modèle sur l’Eco-Vallée, au sein de la Métropole de Nice, tourné cette fois vers les métiers de l’industrie.»

L’atout numéro 1 est de pouvoir proposer une solution globale, une réponse unique, tant aux entreprises (surtout les TPE qui n’ont pas de service RH dédié) qu’aux candidats à l’embauche, quand ailleurs, ils doivent le plus souvent faire face à différents interlocuteurs.

?id=fspJHOksJazwtbaRe6NrORWSfp4iLuMS

Aujourd’hui la déclinaison se fait donc dans le secteur du tourisme avec le site.

Là encore, il y a les offres d’emploi de tout le département, réparties par entreprise, par type de contrat, par secteur, par métier. Une mise en relation donc, mais pas seulement. «La plateforme propose tout un bouquet de services», précise Jean-Charles Amoroz.

«Par exemple, l’analyse d’un cv pour tester son employabilité, l’analyse de ses compétences pour obtenir des propositions d’emploi auquel le candidat n’aurait pas pensé. Il est aussi question de formation et d’orientation. Nous proposons également un module facilitant le logement des saisonniers, ce qui est longtemps resté un frein au recrutement sur la Côte d’Azur».

Tout cela se fait en collaboration avec Pôle Emploi, l’APEC, les Missions Locales, le PLIE de la Métropole NCA et Cap Emploi.

Chef de rang, réceptionniste, maître d’hôtel, barman, commis de cuisine…la Côte d’Azur connaît toujours une incroyable difficulté à recruter dans le tourisme.

Un malheureux paradoxe alors que le secteur se porte particulièrement bien. Ainsi en 2017, la fréquentation étrangère de la Côte d'Azur, tous modes d'hébergements confondus, a progressé de 5 %, pour atteindre un maximum absolu de 5,8 millions de séjours. Un record historique. Et les perspectives 2018 sont très encourageantes.

Ecomnews - Adds