Ecomnews - Adds
Entreprises : Les investisseurs retrouvent la confiance et repensent leurs dépenses pour 2018 !
Par Charles Dos Santos publié le 11 FEVR 2018 à 09:00
La reprise serait elle enfin là ? Selon une récente étude publiée par l'Institut National des Statistiques et des Etudes Economiques, la situation économique tend à leur redonner le sourire. Toutefois, les investisseurs français dans ce domaine se disent de plus en plus optimistes. Etat des lieux.


4% !

Bon nombre des professionnels de l’industrie ne cachent plus leurs volontés de profiter de ce début d’année 2018 pour revoir à la hausse leurs investissements. Selon une récente étude de l’INSEE, les chefs d’entreprises envisagent en moyenne d’augmenter de 4% leurs investissements.

Une bonne nouvelle, lorsque l’on voit qu’au début de l’hiver, les mêmes industriels estimaient ne pas augmenter du tout leurs investissements.

L’un des éléments expliquant ce retour à l’optimisme de la part des investisseurs se retrouvent dans le regain de forme de la croissance économique de la zone euro dans son ensemble, comme en France.

Mieux, certains industriels ont fait savoir que leurs carnets de commandes débordent et qu’ils n’ont pas connu pareille situation depuis le printemps…… 2008 !

10 ans après, la confiance semble enfin de retour. Une situation rendue notamment possible par une demande et des commandes venues de l’étranger au profit de l’industrie hexagonale.

Conséquence directe de ce regain d’activité pour l’industrie française : l’appareil productif tricolore se retrouve clairement sous tension. Le taux d’utilisation des capacités de production sur l’ensemble du territoire se retrouve à un niveau record de 85,8% en janvier 2018. De mémoire d’économiste, il faut remonter au premier trimestre 2008 pour retrouver un tel chiffre ! 

Soucieuse de relativiser la situation, le communiqué de presse lié à la publication de ce rapport se termine par ces mots : « Cette révision à la hausse est conforme à celle habituellement constatée à cette période de l’année ».

Dans les faits, la récente analyse de l'Insee permet de mieux comprendre l'évolution plus que changeante des investissements dans l'industrie manufacturière. A titre d'exemple, les pires années ont été 2002 et 2003 avec une baisse respective de 9 et 8% de la dite évolution sur ces deux années successives.

A contrario, 2011 reste la "meilleure" des années sur la période 1998/2017. En effet, au début de la décennie, l'évolution avait été elle-même positive de +12% par rapport

Les prochaines semaines diront donc si la hausse perdure ou si l’INSEE avait raison de relativiser la situation actuelle. 


Ecomnews - Adds