Ecomnews - Adds
L’ESTACA va ouvrir un troisième campus à Bordeaux en 2021
Par Robert Fages publié le 16 JUIL 2019 à 09:12
Ce troisième campus accueillera 700 élèves-ingénieurs et répond à la dynamique économique du territoire.

Dans le cadre d’un plan de développement, l’Ecole Supérieure des Techniques Aéronautiques et de Construction Automobile (ESTACA) va ouvrir un troisième campus à Bordeaux à l’horizon 2021.

L’ouverture de ce troisième établissement représente une nouvelle étape du développement de l’Ecole d’ingénieurs qui enregistre depuis plusieurs années une hausse continue du nombre de ses étudiants et qui fait face à une demande de plus en plus importante de la part des recruteurs de l’industrie des transports et des nouvelles mobilités.

« Son implantation en Nouvelle-Aquitaine est un choix stratégique pour nouer de nouveaux liens de proximité avec les industriels de la troisième région aéronautique de France » souligne Ludovic Busson, directeur de l’ESTACA qui poursuit :

« L’ESTACA est sur une très bonne dynamique avec un recrutement qui ne cesse de croître et de très bons résultats sur le plan de l’insertion professionnelle de nos jeunes ingénieurs.

90% trouvent un emploi avant l’obtention de leur diplôme et un étudiant sur deux est embauché au sein de l’entreprise dans laquelle il a effectué son stage. Le nouveau campus de Bordeaux permettra de développer de nouveaux cursus de formation ad hoc, en partenariat avec les acteurs locaux du secteur des transports qui ont besoin de renouveler leurs profils et leurs compétences en permanence ».

En 2019, l’ESTACA compte 2 160 étudiants répartis sur ses campus de Laval et de Saint-Quentin-en-Yvelines. L’école d’ingénieurs spécialiste des nouvelles mobilités est sur une dynamique positive avec une attractivité qui augmente auprès des lycéens et des étudiants. L’ouverture du campus bordelais prévue à l’horizon 2021, permettra d’accueillir 700 élèves-ingénieurs supplémentaires.

« Bordeaux Métropole et la Région Nouvelle-Aquitaine font partie des piliers du pôle de compétitivité mondial Aerospace Valley « Aéronautique, Espace et Systèmes embarqués ».

Avec 140 000 emplois industriels, 1 900 établissements, 11 % des salariés employés par les industriels adhérents du GIFAS et un tiers des effectifs aéronautiques français, la région constitue le troisième vivier d’emplois français dans ce secteur.

L’ESTACA entend contribuer durablement au développement de l’offre académique et à la dynamique économique du territoire. Elle mettra à disposition des grands groupes, des PME/TPE, des collectivités et des institutions de recherche qui y sont implantés ses étudiants, ses enseignants-chercheurs, ses infrastructures et ses ressources technologiques » ajoute Ludovic Busson.

Ecomnews - Adds