Ecomnews - Adds
La filière cuir recrute en Nouvelle-Aquitaine
Par Fiona Urbain publié le 26 NOV 2019 à 09:07
Weston, Repetto, Hermès… Ces entreprises basées en Nouvelle-Aquitaine manquent de main d’œuvre. Pourtant la Nouvelle-Aquitaine est la 3ème région française pour le travail du cuir et compte 3 900 salariés dans la filière. C’est également la 1ère région productrice de chaussures avec un chiffre d’affaires d’environ 240 millions d’euros.

ResoCUIR, cluster engagé dans la valorisation de la filière cuir en Nouvelle - Aquitaine tire la sonette d'alarme « : La renommée de l’excellence du savoir-faire français à l’international a des répercussions directes en Nouvelle- Aquitaine. Le secteur de la maroquinerie a augmenté de 42% sa masse salariale de 2012 à 2017 en région. Entreprises et sous-traitants recrutent donc fortement et nous le constatons chaque jour en sein du Pôle d’Excellence des Métiers du Cuir et du Luxe à Thiviers où nos stagiaires sont vivement attendus par celles-ci » confie Laëtitia Doulcet, animatrice ResoCUIR.

Au niveau de l’emploi, ce sont donc des postes de prototypiste, de monteur, de technicien, de cordonnier réparateur, de gainier qui sont recherchés. Il en va même de l’urgence pour certains types de métiers comme les coupeurs et les piqueurs, les agents de maintenance ou les techniciens logistique

Un Pôle d’Excellence des Métiers du Cuir et du Luxe de Thiviers

Le Pôle d’Excellence des Métiers du Cuir et du Luxe de Thiviers a formé 218 personnes depuis 2015. Et en 2019, ce sont précisément 48 personnes qui ont été formées (en formation initiale ou continue) entre autres aux métiers de la maroquinerie, de la sellerie et même aux techniques de vente pour le compte de la société Repetto.

L’emploi dans la filière cuir au sein de la Nouvelle-Aquitaine c’est :

  • 2 050 emplois dans le secteur de la maroquinerie
  • 1 670 emplois dans le secteur de la chaussure
  • 175 emplois dans le secteur de la tannerie / mégisserie
  • 600 emplois supplémentaires ces 5 dernières années
  • 2/3 des employés ont un niveau de formation inférieur au bac
Ecomnews - Adds