Ecomnews - Adds
Grasse : Comment la pépinière d’entreprises Innovagrasse cultive sa différence
Par Olivia Oreggia publié le 24 OCT 2018 à 09:03
La pépinière d'entreprises de la Communauté d'agglomération du Pays de Grasse héberge actuellement 12 start-up issues de la filière parfum, arômes et senteurs mais pas seulement. Leur point commun ? l’innovation dans un environnement qui se veut résolument vivant !

C’est dans une ancienne usine à parfum réhabilitée qu’Innovagrasse a vu le jour en 2010. La cité du parfum était alors assez loin du dynamisme économique et technologique qui lui vaut aujourd’hui d’être l’un des piliers de la French Tech Côte d’Azur.

« Nous accueillons des entreprises dans le secteur des parfums mais aussi de la microélectronique ou de la biopharmaceutique », nous précise Claire Belony, chargée de mission au sein de la pépinière.

« Elles doivent avoir moins de 3 ans d’existence et être innovantes. Elles doivent aussi avoir besoin d’accompagnment. Autre critère : elles doivent apporter quelque chose à l’écosystème grassois et inversement. Pour nous c’est important que les entreprises communiquent entre elles, nous voulons créer des synergies. »

?id=dtTuwNrm5oLORM7ATjmlmF2MSKlYqjqB

En plus des jeunes pousses, les lieux abritent aussi des étudiants du Pôle Chimie de l’Université Nice Sophia Antipolis et leurs laboratoires (qu’ils partagent avec les start-up), le Club des entrepreneurs de Grasse, le réseau Initiatives local, Grasse Expertise (professionnels de la filière parfums et arômes), des coworkers, des étudiants du tout nouveau Master en Management of the Flavour and Fragance Industry… le tout agrémenté d’animations dont celles de la French Tech : « Innovagrasse n’est pas qu’un lieu de travail, c’est un lieu de vie.»

Des parcours à succès se sont créés entre ses ces murs d’un vert éclatant : Feeligreen (cosmétique connectée, aujourd’hui à Sophia Antipolis), Ziblue (solutions Smart Home et des objets connectés), Officinea (cosmétiques de pointe bio)… D’autres prennent le relais.

A l’image du laboratoire Nunii, spécialiste de la dépigmentation cutanée (masque de grossesse, lentigo…) né il y un peu plus de 2 ans. « Nous avons d’abord été hébergés par l’ Incubateur Paca Est (installé à Sophia Antipolis, ndlr) qui nous a conduits ensuite jusqu’à Innovagrasse », nous explique François Montcriol, co fondateur de l’entreprise aux côtés de Niamh Cogan.

?id=2iseA5e6F2KjfbOiWjoMfUwXMNoWGYUS

« Notre intérêt, c’est clairement l’écosystème : être au milieu d’entrepreneurs qui vous transmettent leur expérience, leur réseau, leurs contacts. Il y a une ambiance très collaborative. C’est un accélérateur. C’est aussi un garant auprès des intervenants extérieurs comme les banques. Car si vous êtes au sein de la pépinière c’est que vous êtes passés au travers d’un process de sélection attestant du sérieux de votre projet. »

Prochaine étape pour le laboratoire Nunii ?

Intégrer l’hôtel d’entreprises Grasse Biotech inauguré avant l’été. « Nous allons déposer de nombreux brevets sur des nouvelles molécules qui ont été identifiées. C’est une vraie valeur ajoutée pour la société. Il nous faut donc intégrer un écosystème beaucoup plus spécialisé encore sur les biotechnologies. Grasse Biotech y répond à 100%. Aujourd’hui, c’est l’INSERM à Nice qui héberge notre projet mais l’objectif à court terme est d’intégrer cette recherche au sein de notre laboratoire pour poursuivre notre développement. »

Pour l’Agglo des Pays de Grasse, le but est évidemment que ces jeunes pousses se déploient sur le territoire et en étoffent durablement le tissu économique.

"Grasse est une marque internationale, connue dans le monde entier "

Quelques mètres plus loin se trouve le bureau de Perfumist. La start-up a lancé il y a un an une application, gratuite et traduite en 30 langues, qui permet de trouver « le parfum idéal pour soi ou pour offrir en moins de 2 minutes et sans se tromper », assure son fondateur Frédérick Besson.

?id=Xa1q0yxLdVhwusopb2s9xgNOeoMQYxUh

Une sorte de Shazam olfactif répertoriant plus de 20.000 parfums !

Le concept plaît. Perfumist vient de signer un partenarait avec Lagardère Retail et est présent dans les duty free de 18 aéroports (dont celui de Nice Côte d’Azur).

Après 25 ans passés en Asie, le chef d’entreprise voulait s’implanter dans le Sud Est. « Bien évidemment, Grasse est une marque internationale, connue dans le monde entier », nous explique-t-il.

« C’est une évidence et pas seulement parce que nous sommes est dans le secteur du parfum. Nous pourrions être n’importe où, mais on se sent vraiment épaulés ici. La pépinière est très dynamique. Ce n’est pas ma première société donc je peux comparer. Aujourd’hui, la France en général, le Pays de Grasse et Innovagrasse amènent le premier ou le deuxième pied à l’étrier à toute société qui veut s’exprimer, au moins les 2 ou 3 premières années. Nous avons les outils pour cela a des outils.»

L’équipe va bientôt déménager dans un plus grand bureau, toujours au sein d’Innovagrasse. « On s’agrandit ! Nous avons créé 3 emplois, nous sommes très fiers de cela. Et ce n’est que le début donc nous sommes vraiment très heureux ! »

Perfumist vise 1 million d’utilisateurs au premier trimestre 2019.

?id=l0ffBKX2z6EgRBn4o9OELwxJh8frFP9W

Ecomnews - Adds