Ecomnews - Adds
Le monde de la culture en plein doute
Par Redaction publié le 15 JUIN 2020 à 16:52
Des manifestants issus du monde de la culture se sont réunis dans toute la France le 6 juin dernier pour rappeler au gouvernement ses promesses faites pendant le confinement. Ils s'inquiètent pour leur avenir.

Le monde de la culture qui comptabilise 1,3 million d'emplois fait partie des secteurs fortement touchés pendant la crise du coronavirus, Emmanuel Macron avait promis une année blanche pour les intermittents, la mise en place de fonds d’indemnisation pour les tournages, un grand programme de commandes publiques et une aide de 50 millions d’euros pour le Centre National de la musique.

Un intermittent du spectacle est un artiste ou un technicien qui alterne des périodes d’emploi et de chômage. Il a accès au chômage uniquement, ou cas très rare, s’il a effectué une période d’emploi d’au moins 507 heures au cours des 12 mois précédent la fin du contrat de travail. Or avec la situation exceptionnelle que le Covid-19 a instauré, ces travailleurs n’ont pas pu réaliser leurs 507 heures sur leurs missions. Le Président de la République leur avait alors promis une année blanche afin qu’ils conservent leurs droits à l’assurance chômage.

Pour le moment aucune de ces promesses n’a vu le jour. Les travailleurs du monde de la culture s’inquiètent et le montrent par leurs manifestations. Ces préoccupations se portent également sur la réforme de l’assurance-chômage que le gouvernement a reporté à septembre 2020. La situation des employés de la culture se trouve alors en suspend.

Ecomnews - Adds