Ecomnews - Adds
Grenoble : une place importante dans l'intelligence artificielle (IA)
Par Redaction publié le 04 JUIN 2019 à 08:00
La ville de Grenoble est depuis longtemps portée par l'informatique. L'arrivée d'un institut interdisciplinaire d’intelligence artificielle pourrait permettre de renforcer son économie, à la pointe en matière d'IA.

La ville de 160.000 habitants, s'intéresse à l'informatique depuis des décennies.

Chaque année, Grenoble organise le Forum 5i, rendez-vous annuel de l'innovation. Pour la 22e édition, le 15 mai, investisseurs et startuppers ont pu échanger sur la thématique de l'IA.

Cet événement s'est inscrit dans l'actualité suite à la sélection fin avril de l’Université Grenoble Alpes pour accueillir un institut interdisciplinaire de l'IA (3IA), un des quatre du genre en France, avec Paris, Toulouse et Nice. Avec des financements publics et privés et un budget de 18,5 millions d'euros par an, des recherches au plus haut niveau sur l'IA pourront être conduites.

Une ville ancrée dans l'informatique

Alors que l'École Polytechnique se demandait encore dans les années 1980 s'il fallait étudier l'informatique, à Grenoble, dès 1947, le mathématicien Jean Kuntzmann introduit les cours de « mathématiques concrètes », qui abordent la discipline à l'université.

Avec cette histoire, l'Institut polytechnique de Grenoble a accueilli, de nombreuses personnes importantes de ce domaine, comme Cordelia Schmid, experte mondiale de la vision par ordinateur ou Joseph Sifakis, chercheur en informatique et prix Turing 2007.

Actuellement, la Communauté université Grenoble Alpes qui réunit quasiment tous les établissements d'enseignement supérieur de l'agglomération est le premier site en France pour les Sciences et ingénierie de l'informatique selon le classement de Shanghai. Elle se classe également 31e au niveau mondial dans cette discipline.

Grenoble, capitale de l'IA en France ?

La région Auvergne-Rhône-Alpes est l'une des plus active dans ce secteur. Grenoble est entre autres spécialisée autour des infrastructures physiques optimisées pour l'IA. Selon une cartographie de « France is AI » datant de 2017, la ville arrive derrière la région parisienne et Toulouse en termes de nombre de chercheurs (273 chercheurs). Elle devance cependant Marseille et Lyon.

En termes de laboratoires d'IA tricolores totalisant le plus de chercheurs, le Laboratoire d'informatique de Grenoble (LIG) se classe en 5e place en 2017 avec 500 chercheurs.

Ecomnews - Adds