Ecomnews - Adds
Montpellier : Découvrez les nouvelles Halles Laissac, qui doivent dynamiser et harmoniser le centre-ville !
Par Fiona Urbain publié le 30 NOV 2018 à 23:32
Philippe Saurel, le Maire de Montpellier et Président de la Métropole était fier de présenter les nouvelles Halles Laissac avant leur ouverture au public et l’inauguration officielle de ce 1er décembre. 2 ans de travaux plus tard, 8,6 millions d'investissements et surtout un enjeu économique important pour la revitalisation de cette partie du centre ville de Montpellier. Interview au coeur de ces nouvelles Halles

Réinventer la ville

Imaginé dès 2014, en lien avec les riverains, le projet de nouvelles halles était un enjeu important du renouveau du cœur marchand du centre-ville. Pour le réaliser, il fallait au préalable démolir l’ancien parking « une verrue » comme le qualifiaient certains.

« Même si je ne peux pas condamner cette architecture des années 60, il faut que l’on soit capable de réinventer la ville, de construire une ville plus harmonieuse » a déclaré Philippe Saurel.

Pour cela, la mairie a d’abord finalisé le réaménagement du boulevard du Jeu de Paume et la finalisation de la ligne 4 du tramway. Ces nouvelles halles sont le noeud d’un circuit commercial qui comprend notamment la Grand Rue Jean Moulin, celle du Faubourg du Courreau, du Jeu de Paume, et à l’avenir, le futur quartier Saint Roch avec la tour Higher Rock.

Après un an et demi de reconstruction, les Halles Laissac proposent un nouvel équipement circulaire de plus de 1 110 m2 de surface, organisé autour d'un «môle» central. Véritable lieu de convivialité « pensé pour refaire le monde » comme le dit le Maire, il accueille une terrasse commune intérieure et extérieure permettant de consommer les produits achetés sur place.

?id=kDPF2xtYzRepbZWEPgVxoGcBgSI5Xiol

Booster l’économie

Les étals ont augmenté de 18 à 24. Les nouveaux commerçants ont été choisis pour la qualité de leurs produits et pour encourager la consommation sur place. Selon le Maire, l’objectif est de « travailler en correspondance avec les commerçants du quartier et fabriquer une zone de chalandise que les gens fréquentent assidûment et où ils se rencontrent ».

Philippe Saurel, l’a répété, son objectif est de construire une ville harmonieuse : « Pour moi ce sont les usages qui se répondent, c’est essayer de fabriquer de la qualité de vie, du symbole et du sens et redonner de l’économie dans des lieux qui l’ont un peu perdu ».

?id=kaBEIMgDYQMVrayzT5AzLIU2G1B84Dcm

Ecomnews - Adds