Ecomnews - Adds
Haute-Savoie : Deux industriels s’associent pour développer et fabriquer un masque transparent innovant
Par Robert Fages publié le 15 JUIL 2020 à 10:30
Baptisé « Precimask » il est le premier masque transparent à filtration céramique durable.

La problématique des masques de protection a été un fil rouge de la crise sanitaire du Covid-19 : difficulté d’approvisionnement, manque de fabricants français, volume considérable à produire en protection jetable, problème de la gestion des déchets et de la recyclabilité, déshumanisation des relations, …

Deux industriels de Haute-Savoie, Christophe Chambet et Louis Pernat, directeurs de Pracartis, installée à Peillonnex et de HBP, implantée à Marnaz ont toujours pensé qu’une autre voie était possible.

« Pendant le confinement, je réfléchissais à la manière dont notre industrie pouvait participer à l’élan de solidarité d’aide aux soignants. J’ai pensé aux filtres à particules des voitures et voilà comment l’idée est née » explique Alain Auffret, directeur technique de la société Precise France, filiale du Groupe Pracartis.

En s’associant avec Nanoceram, expert de la céramique technique, filiale du Groupe HBP, le projet d’un masque transparent en silicone avec filtres à particules en céramique voit le jour. Le prototype de ce nouveau masque est désormais en cours de fabrication.

A ce jour, les tests de certification sont en cours pour valider la notamment la respirabilité et la filtration sur les microorganismes. Christophe Chambet et Louis Pernat, se connaissent depuis longtemps et prouvent par ce projet commun que l’industrie française, durement touchée par la crise du Covod-19, sait rebondir et se réinventer.

« La céramique est un matériau neutre et amorphe, stable dans le temps. Il est sans danger pour l’homme et l’environnement, et biocompatible. Il permet d’ajuster sa porosité en fonction du besoin » souligne Louis Pernat.

Ce nouveau masque dispose de plusieurs atouts : confortable ; en silicone ; son optimisé ; anti buée ; grande respirabilité ; visière amovible ; protection du nez et de la bouche par des filtres, des yeux par la visière zéro déchet ; esthétique ; zone totalement transparente devant la bouche pour voir les expressions du visage ; hygiénique et facile d’utilisation ; matériau bio compatible ; grande facilité de nettoyage ;évolutif vers filtration FFP1, FFP2 ou FFP3 par le changement des cartouches filtrantes.

Ses nombreux atouts permettent de satisfaire les besoins de multiples utilisateurs : les personnes sourdes et malentendantes en maintenant le lien social ; les personnels du secteur médical et paramédical pour humaniser la relation avec les patients ; les services de la sécurité sanitaire (ambulance, pompiers, sécurité civile, …) pour faciliter leur travail ; les entreprises pour la protection des salariés ; les restaurateurs ; les commerçants,… le grand public ; les personnes âgées ; les usagers des Transports en commun pendant les pics épidémiologiques…

Ce masque, dont la durée de vie est illimitée devrait être commercialisé d’ici la fin de l’année. Son prix pourrait se situer autour de 150 euros l’unité.

Ecomnews - Adds