Ecomnews - Adds
Haute-Vienne : La reprise de l’emboutisseur Steva est actée
Par Christol Léa publié le 08 JUIL 2019 à 09:59
Le Tribunal de commerce de Lyon a confirmé la reprise de l’emboutisseur Steva par la société F2J Reman Chaumont, à partir du 1er juillet.

Le Tribunal de commerce de Lyon a acté, le 24 juin, la reprise de l’emboutisseur Steva de Bessines-sur-Gartempe (Haute-Vienne) par la société F2J Reman Chaumont.

Le repreneur basé à Chaumont (Haute-Marne) et spécialisé dans la rénovation de moteurs poids lourds et d'engins de travaux publics, prendra possession des murs à compter du 1er juillet. Cette décision n’a rien d’une surprise, l’entreprise était la seule à avoir déposé une offre. Elle marque cependant la fin de 14 mois d’attente pour les salariés.

F2J obtient gain de cause.

La société F2J, avait posé trois conditions pour la reprise de l’emboutisseur Steva. La première condition portait sur le financement du rachat de la SCI, propriétaire des murs. La Région Nouvelle-Aquitaine et la communauté des communes devraient mettre la main à la poche pour avancer l'argent nécessaire.

La deuxième condition posée par la société d'obtenir des garanties de commandes de la plupart des clients, a aussi été retenue.

Le repreneur a également obtenu une baisse du remboursement d'une presse hydraulique de 2 000 tonnes et un prolongement de la durée du remboursement de deux à quatre ans.

La Région accordera par ailleurs à F2J, un prêt remboursable de 600 000 euros afin de couvrir immédiatement les besoins en fonds de roulement.

Des concessions pour le personnel

Cette reprise n’est pas sans concessions : 16 postes seront supprimés, dont 11 départs volontaires et cinq licenciements secs. 91 emplois seront sauvegardés, mais d’importantes concessions seront à faire pour ceux qui restent avec la perte de RTT, une baisse de 200 euros sur une prime et un gel des négociations salariales durant les deux prochaines années. Les salariés affichent donc une certaine défiance envers le repreneur.

Ecomnews - Adds