Ecomnews - Adds
Hérault : Le Département a voté ses aides et soutien aux principales filières économiques touchées par le coronavirus
Par Denys Bédarride publié le 26 MAI 2020 à 13:20
Le Département de l’Hérault présidé par Kleber Mesquida a donc voté un budget le 25 mai de 5,9 millions d’€ pour soutenir les principales filières économiques du département touchées par le coronavirus. En voici le détail :

1) LA FILIERE TOURISME (1,4 M€)

Contribuer au Fonds L’OCCAL : Ce fonds s’adresse au secteur du tourisme social et solidaire et concerne des microentreprises, TPE, PME, communes et EPCI ainsi que les associations du tourisme social et solidaire.

Le Département participera au fonds L’OCCAL créé par la Région Occitanie, pour un montant total de 1,2 M€ pour 2020.

Il s’agit d’aider au redémarrage de l’activité soit par des aides à la trésorerie, avances remboursables notamment (loyers, ressources humaines spécifiques, besoins en fonds de roulement...) soit par des subventions pour la mise en œuvre des aménagements d’urgence nécessaires au redémarrage de l’activité.

Soutien exceptionnel d’Hérault Tourisme pour relancer la filière sur le territoire 2020 :

Afin de conquérir les clientèles de proximité et nationale, Hérault Tourisme a réactualisé son plan de communication marketing annuel en travaillant sur un dispositif e-marketing adapté diffusé sur leurs E-news et réseaux sociaux en lien avec nos prospects.

Il s’agit d’apporter «un moment d’évasion » via de beaux visuels et vidéos, de créer du lien via des éléments culturels, traditionnels, gastronomiques.

Ce travail se poursuivra en 2021 en lien avec les Offices de tourisme et le Comité Régional du Tourisme. Le budget d’Hérault Tourisme sera augmenté de 200 000€ par rapport au BP 2020.

?id=YMC2flGq2tFkZ1c5qlGgKUZB2ydGwSrt

2) FILIERE PECHE (500 000 €)

Aide exceptionnelle aux métiers pêcheurs : Afin de conquérir les clientèles de proximité et nationale, Hérault Tourisme a réactualisé son plan de communication marketing annuel en travaillant sur un dispositif e-marketing adapté diffusé sur leurs E-news et réseaux sociaux en lien avec nos prospects.

Il s’agit d’apporter «un moment d’évasion » via de beaux visuels et vidéos, de créer du lien via des éléments culturels, traditionnels, gastronomiques.

Le Département va soutenir les métiers pêcheurs dans le cadre du plan pour la pêche de la Région et de l’Etat au travers de trois mesures à hauteur de 50 % des aides versées aux pêcheurs héraultais pour les mois de mars, avril et mai 2020.

Cette aide permettra à l’ensemble des professionnels les plus touchés par la crise sanitaire (fermeture de la plupart des circuits habituels de commercialisation, difficultés importantes pour accéder aux mesures nationales) d’accéder à l’aide d’urgence nécessaire pour permettre de passer la crise et préserver leur métier et les emplois. Le montant de la participation du Département de l'Hérault a été évalué à 330.000 €.

Exonération de redevances pour les professionnels de la pêche : Le Département a voté le 24 avril 2020 l’exonération de 50 % de la taxe criée prélevée par La Criée aux Poissons des Pays d'Agde sur le montant des ventes (6 % pour les pêcheurs et 1,5 % pour les acheteurs) pour les mois de mars, avril et mai 2020.

Le montant estimé de cette exonération est calculé, sur les ventes du mois de mars 2020, est de 33.000 € pour les trois mois et sera versé au délégataire (Criée d’Agde) en compensation du non appel de cette part de la taxe criée.

Le Département a également voté le 24 avril 2020 l’exonération exceptionnelle de la redevance 2020 perçue dans le cadre de la délégation de service public du port de pêche du Grau d’Agde afin de compenser une partie des charges fixes (mobilisation du personnel et fonctionnement des équipements) qui ont été engagées pour maintenir l'activité de la criée malgré la baisse des ventes (-57 % en quantité et -49 % en valeur pour mars 2020 par rapport à 2019).

Cette redevance s’élève à 12.000 €.

?id=S8Bn3Ouhsb4vWcHnzPxsZ8yZCzxTA2ax

3) FILIERE CONCHYLICULTURE (1 M€)

Exonération de redevance portuaire départementale les professionnels de la conchyliculture : Les conchyliculteurs situés sur les ports départementaux (Barrou à Sète, Mourre Blanc à Mèze, Mazets à Marseillan, Chichoulet à Vendres) également très touchés par la crise du COVID 19 seront exonérés des redevances portuaires. Une compensation sera versée aux gestionnaires des ports afin de pallier le non appel de ces redevances.

Accélération de la reprise de l’activité par l’achat des naissains :

Le Département va participer au "Dispositif d’aide aux entreprises conchylicoles pour le réensemencement du cheptel" pour les entreprises et exploitants conchylicoles producteurs de l’Hérault impactées par la crise sanitaire. Les conditions et modalités d’octroi de cette aide sont en cours de finalisation entre les différents partenaires : Europe Etat, Région, Département, EPCI.

4) FILIERE VITICULTURE (2,25 M€)

Participation au Plan de soutien à la filière : Un Plan de soutien à la filière viticole est en préparation au niveau régional, qui viendra consolider les dernières mesures nationales d’exonération de charges et de distillation.Le plan régional, établi en première instance à 21 M€, devrait appeler la contribution de la profession et des collectivités territoriales. Les mesures sont en cours d’élaboration avec la profession, sous forme d’aide aux entreprises viticoles, caves coopératives et caves particulières.

Aider au financement de la main d’œuvre pour les travaux de vendange : Le Département maintiendra l’allocation RSA aux travailleurs non salariés agricoles qui pourraient participer aux travaux de vendange. Le coût de cette mesure est estimé à 250.000 €.

?id=dvATPwLJ8bOn7wFKsjr94xjQX92YMdUN

5) FILIERE HORTICULTURE (300 000 €)

Aider à la remise en culture des pépinières : Il s’agit d’accompagner les entreprises horticoles dans la remise en cultures des pépinières, sous forme d’achat de terreau et de pots, sur la base d’un taux d’aide de 30 % afin de répondre aux besoins de ces entreprises, évalués à 1 M€.

6) FILIERE MARAICHAGE ET ARBORICULTURE (300 000 €)

Abondement du fond de solidarité Etat – Région sur une base de 1/3 des 600 entreprises maraichères éligibles.

7) FILIERE ELEVAGE ET MANADIERS (150 000 €)

La filière Elevage a été et est fortement impactée par le confinement lié à la pandémie : Mévente de l’agneau de printemps, production de lait difficile à valoriser sur la filière Fromage, arrêt des manifestations festives de printemps, qui impactent particulièrement la filière Manades et besoin d'une aide au fourrage.

Une aide globale de 150 000 €, à individualiser sur des dispositifs en cours d’élaboration, accompagnera cette filière.

Ecomnews - Adds