Ecomnews - Adds
L’industrie, l’autre atout économique des Alpes-Maritimes
Par Olivia Oreggia publié le 08 NOV 2018 à 09:17
Il n’y a pas que le tourisme sur la Côte d’Azur. L’activité industrielle y est certes beaucoup plus discrète et méconnue mais elle génère tout de même 70.000 emplois dans des secteurs très divers. Le 17e salon Industria Méditerranée qui s’est tenu à Nice pendant 2 jours, a pu donner un petit aperçu de ces savoir-faire dont regorge le territoire.

« L’industrie ici, c’est 70.000 emplois, 15 milliards d’euros de chiffre d’affaires, 8.000 entreprises », dit avec force Daniel Sfecci, le président de l’UIMM Côte d’Azur. « Quand on a dit cela, je pense qu’on a tout dit sur ce que nous sommes ! »

De Nice à Sophia Antipolis, de Carros à Grasse, l’industrie azuréenne s’illustre dans l’agroalimentaire, la microélectronique, la mécanique, le BTP, le spatial, l’électricité.

On y trouve des laboratoires pharmaceutiques, des entreprises familiales spécialisées dans la fabrication d’éclairages publics ou de projecteurs LED haut de gamme ou encore de machines à café professionnelles qui équipent les bars et restaurants du monde entier.

Des PME, des TPE. Aux côtés des Thalès, Arkopharma, Mane et autre Schneider Electric, la très grande majorité des entreprises du territoire comptent moins de 10 salariés.

?id=nFd1rcm1UAK5vo9rOalldlDBZyNrLfOl

« Il y a bien sûr l’image du tourisme mais nous avons de très belles sociétés industrielles », assure Jean-Pierre Savarino, président de la CCI Nice Côte d’Azur, lui-même issu du sérail. « Le chiffre d’affaires est important. Beaucoup de sociétés sont sur des produits de forte valeur ajoutée. Donc oui, le département est aussi un département industriel. »

Cet écosystème fourni doit aujourd’hui négocier au mieux le virage du numérique : relation client, visibilité de l’entreprise, prise et mode de traitement de la commande jusqu’au client… « Ce n’est pas facile », nous explique Michel Manago, président de l’APPIM (Association des Partenaires pour la Promotion de l'Industrie Méditerranéenne). « Nous venons tout juste de sortir de la crise. Il subsiste des difficultés liées au manque d’investissement, toute entreprise confondue. Tous les efforts ne peuvent pas être faits en même temps. Les entreprises qui veulent prendre ce virage-là doivent être aidées. »

Pour cela, la CCI Nice Côte d’Azur a mis en place le programme baptisé « Industrie 4.06 » et qui propose un diagnostic et un accompagnement vers l’industrie du futur.

?id=KezV9NxBaZUoNCOazAo4enIRyLYfgpFR

Ecomnews - Adds