Ecomnews - Adds
Isère : La start-up "Yes we found" retrouve vos objets perdus
Par Philippine Gentit publié le 01 JUIN 2020 à 10:09
Avec 500 000 objets de valeur récupérés chaque année depuis 2015 et un taux de restitution moyen de 40%, contre 5% d’ordinaire, l’objectif de “Yes we found” est tout simplement de « devenir le premier service mondial de gestion des objets trouvés ». En près de 5 ans, la société meylanaise a déjà restitué un million d’objets de valeur.

Perdre ses clés, oublier son smartphone ou son sac dans une bibliothèque, un tram, un avion… Cela nous est tous arrivé. Mais face à l’efficacité souvent désarmante des services des objets trouvés, on s’en remet le plus souvent à la chance, voire à la fatalité…

Alors, comment rapprocher efficacement ceux qui ont perdu un objet de ceux qui sont amenés à en trouver un ? C’est la question épineuse à laquelle Alain Franciosa, directeur de la société meylanaise “Yes we found” propose désormais « une réponse pratique » par le biais d’une plateforme en ligne.

500 000 objets de valeur récupérés chaque année

Avec 500 000 objets de valeur récupérés chaque année depuis 2015 et un taux de restitution moyen de 40%, contre 5% d’ordinaire, l’objectif de “Yes we found” est tout simplement de « devenir le premier service mondial de gestion des objets trouvés »… Nombreux sont les clients prestigieux qui lui ont déjà délégué leurs services, à l’instar de la Ville de Grenoble, la Tag, mais aussi Air France, la Ville de Paris ou encore l’aéroport de Lyon…

« Avant, pour récupérer un objet chez Air France, il fallait 6 mois… Aujourd’hui, les personnes qui passent par notre plateforme retrouvent leur objet perdu en 3 heures de temps en moyenne, via une notification sur leur smartphone ou leur email… Nous nous occupons même de l’expédition ! » Quant aux objets qui ne retrouveraient pas leurs propriétaires dans les 6 mois, ils partent au recyclage ou sont donnés à des associations.

Source Métropole de Grenoble

Ecomnews - Adds