Ecomnews - Adds
Istres : 200 millions d’euros mobilisés pour réhabiliter l’usine polluée de Rassuen
Par Johanne Eva Desvages publié le 07 FEVR 2019 à 11:00
Aux portes de la plaine de la Crau, sur la commune d’Istres, le trio d’architectes François Fontès, Jean Nouvel et Rudy Ricciotti, porté par GGL, a dessiné les contours d’un « village de pierres » qui abritera plus de 1600 nouveaux logements, adossés au futur golf international d’Istres.  Avec cet éco-quartier, les trois hommes de renom offrent une métamorphose totale à la friche industrielle de Rassuen.

Les premiers coups de pioche sont attendus avant la fin d’année 2019. Il y a moins de deux ans, la Ville d’Istres lançait un appel à projet pour réhabiliter l’ancienne usine d’engrais de Rassuen, un site jugé « dangereux » pour la faune et flore se trouvant à proximité, et dont les coûts de dépollution étaient beaucoup trop importants pour être financés par de l’argent public.

Face aux géants Bouygues et Vinci, le groupement d’aménageurs porté par GGL, aux côtés de OB Développement, JPB Investissement et Hugar, a finalement remporté l’appel d’offre. En février 2018, l’équipe lauréate, constituée des trois célèbres architectes Jean Nouvel, François Fontès et Rudy Ricciotti, a signé le contrat avec le maire d’Istres, François Bernardini.

Une signature qui complète celle, précédemment, de la prestigieuse agence Jack Nicklaus Design, dont l’équipe est tombée amoureuse du quartier, situé en bordure de ville. « Il y a un grand lac, de beaux arbres, des pins, des chênes, de beaux affleurements rocheux, des vallées…» détaille Dirk Bouts, responsable designer associé du groupe.

?id=P4vlfLO872SpNGwkebP7ZiQuESfwYelg

Les paysages arborés de la zone accueilleront bientôt un parcours de golf international baptisé « Golf de Provence » et imaginé par cette même agence. Adossé à ce site, un éco-quartier de 1600 logements verra le jour d’ici 2025.

« Le parti pris est de célébrer une architecture méditerranéenne contemporaine qui prenne en compte toutes les spécificités du site » explique l’architecte François Fontès dans une vidéo dévoilée par la Ville d’Istres mi-janvier. Avec ses collègues et amis Rudy Ricciotti et Jean Nouvel, il a imaginé un « village de pierre » qui pourrait remplacer l’ancienne usine d’engrais. « Nous allons faire un lieu dont l’empreinte environnementale sera exceptionnellement basse » explique Rudy Ricciotti.

Le projet, étalé sur 15 hectares, comprendra la construction d’un hôtel et de logements destinés aux locaux mais aussi la réalisation du Golf de Provence avec un 18 trous aux normes internationales et un 9 trous dessinés par l’ancienne vedette de golf, Jack Nicklaus.

150 millions d’euros seront réservés à la construction du bâti et 50 millions d’euros à la viabilisation du site et l’aménagement du golf. Les travaux, qui devraient débuter au second semestre 2019, s’étaleront en plusieurs tranches jusqu’à 2025, avec une première livraison de logements prévue en 2020.

Photos ©Ville d'Istres

Ecomnews - Adds