Ecomnews - Adds
Jean-Luc Moudenc :" Il est urgent de valoriser l'image touristique de Toulouse "
Par Marie Agnès Espa publié le 04 NOV 2016 à 09:15
Ce 3 novembre, Jean-Luc Moudenc Président de Toulouse Métropole a présenté les grandes lignes de la stratégie de l'Agence d'Attractivité de Toulouse ainsi que le schéma directeur du tourisme de la Métropole. Après le lancement, en juin 2015, du schéma de développement économique et la création de l'Agence d'Attractivité en février 2016, un nouveau cap est franchi. Les précisions et surtout les enjeux.

 

« Il s'agit de mettre Toulouse en tourisme. C'est la première fois que la Métropole se dote d'un schéma directeur avec des objectifs et un calendrier qui a été élaboré avec les professionnels et les forces économiques actives du secteur. Le but est de développer un projet touristique ambitieux, pour cela, nous faisons un diagnostic sans complaisance » explique Jean-Luc Moudenc.

Le 3 novembre dernier, Jean-Luc Moudenc Président de Toulouse Métropole et de l'Agence d'Attractivité a présenté la stratégie 2017-2020 de celle-ci avec ses Vices présidents, Alain Di Crescenzo de la CCI de Toulouse, Dominique Faure, en charge de l'économie à la Métropole, Sylvie Rouillon-Valdiguié, présidente de l'office de Tourisme en charge du développement de ce secteur et Hubert Calmettes, Directeur Général de l'Agence.

Et avant toute chose, l'équipe pilote de l'Agence a souhaité faire un état des lieux, un diagnostic de la notoriété et de la perception du territoire, étude qu'elle a confié au cabinet conseil Protourisme.

Si Toulouse bénéficie d'une perception générale positive, lié à son développement et à son attractivité économique, son image serait un peu floue. Elle n'est que peu identifiée comme destination européenne, destination week-end pour le tourisme de loisir.

« Nous allons travailler sur la problématique de l'image, de la notoriété » explique Hubert Calmettes, Directeur Général de l'Agence. Pour lui, le succès est lié à la rencontre du monde économique et des institutions. Selon plusieurs études, « le tourisme urbain a de beaux jours devant lui, la destination citybreak à Toulouse est a créer. Nous avons aussi des marges de progression sur le tourisme d'affaire et loisir ».

 

L'équipe pilote de l'Agence d'Attractivité de Toulouse lors de sa création en février 2016, Sylvie Rouillon-Valdiguié, présidente de l'office de Tourisme en charge du développement de ce secteur, Alain Di Crescenzo de la CCI de Toulouse, Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse et président de Toulouse Métropole, Dominique Faure, en charge de l'économie à la Métropole et Hubert Calmettes, Directeur Général de l'Agence.

Du côté de l'Office de Tourisme, sa présidente Sylvie Rouillon-Valdiguié annonce l'objectif pour la Ville « d'intégrer le Top 15 des destinations européennes », actuellement il est difficile de mesurer l'attractivité touristique, toutefois le site Tripadvisor plaçait la ville en 23ème position en 2015.

Pour le premier Vice président de l'Agence, Alain Di Crescenzo, « Nous enregistrons des records de croissance, démographique, de création d'entreprise, économique. Toulouse est dans le faire et le savoir, ces savoir-faire extraordinaires nous amènent à la performance. Il faut maintenant passer à l'étape suivante : le faire savoir ».

Les études montrent que les marques territoriales ont un taux d’échec très important, 86%. Un élément incorporé, semble t-il, dans la stratégie de marketing territorial de l'Agence d'Attractivité. Après ce diagnostic sans concession qui pousse Jean-Luc Moudenc à remettre en question la marque actuelle, voire même le concept de marque, l'heure est au déploiement de la stratégie et pour commencer à la budgétisation d'une enveloppe, un plan pluriannuel sur 3 ans destiné à faire la promotion de la destination en France et en Europe.

« Le tourisme existe à Toulouse, il est même dynamique mais nous pourrions être encore plus fort. Nous devons devenir une destination évidente » conclu Jean-Luc Moudenc.

Ecomnews - Adds