Ecomnews - Adds
Libéré de sa dette, Recaero veut investir 11 millions d’euros sur ses sites de production !
Par Johanne Eva Desvages publié le 21 JAN 2019 à 09:00
Le groupe ariégeois Recaero spécialisé dans la fabrication de pièces de rechange pour l’industrie aéronautique vient d’annoncer un plan d’investissements en France et en Inde de plus de 11 millions, après plusieurs années de dettes. Explications.

Recaero, qui se trouvait dans une situation financière délicate depuis plusieurs années, a finalement rétabli la situation en remboursant sa dette avec 3 ans d’avance sur le calendrier prévu « grâce à d’excellentes performances en continu depuis 2012 » explique dans un communiqué le groupe basé à Verniolle en Ariège.

En décembre 2017, il avait été cédé par le groupe parisien Pechel Industries au fonds d'investissement iXO Private Equity, possédant une base à Toulouse. Une reprise qui a donné un nouveau souffle à la société et engendré de très bons résultats économiques.

Ces derniers « ont permis de procéder à un remboursement anticipé avec l'appui de ses partenaires bancaires historiques, Crédit Agricole, HSBC et Banque Populaire, et de Bpifrance», poursuit Recaero.

Le sous-traitant d’Airbus et Safran, qui possède deux autres sites à Miremoix (France) et Bidadi en Inde, projette aujourd’hui d'investir 11 millions d'euros sur 3 ans, dont 9 millions d’euros injectés en France et 2 millions d’euros destinés à la production en série au sein de la filiale indienne.

Avec un chiffre d’affaires annuel de 45 millions d’euros, le leader des pièces de rechange pour l’industrie aéronautique a «ainsi retrouvé un contexte porteur pour accélérer son développement».

Ecomnews - Adds