Ecomnews - Adds
Lyon : La presse traverse une crise sans précédent
Par Redaction publié le 16 JUIN 2020 à 08:44
La Société d’agences et de diffusion, filiale de Presstalis, premier distributeur de presse en France, souffre de la liquidation judiciaire de sa maison mère. Le président de Culture Presse, l'organisation professionnelle des diffuseurs de presse, Daniel Panetto, s’est rendu à Lyon pour constater la situation.

La distribution de la presse magazine ainsi que des quotidiens nationaux est bloquée depuis plus d’un mois suite à la mise en redressement judiciaire de Presstalis.

Ses filiales et notamment celle de Vénissieux subissent la situation, ce qui complique également l’activité des marchands de journaux.

L’agence de Lyon, désormais fermée, était responsable de la distribution de la presse dans le Rhône, la Loire et l’Ain. Les marchands de journaux de ces départements-là n’ont plus accès aux journaux tels que les quotidiens nationaux par exemple.

Les titres locaux ont réussi à surmonter cette absence grâce à leur organisation indépendante du réseau Presstalis. Les Messageries Lyonnaises de Presse, représentant 25% du chiffre d’affaires des marchands, ont réussi à organiser leurs distributions depuis quelques jours

700 points de ventes ont fermé depuis janvier 2020. Ce chiffre bat en seulement quatre mois le nombre déjà très important de fermetures recensées en 2019 (579).

En constatant ces chiffres et la situation des marchands de journaux lyonnais, Daniel Panetto déclare que ce contexte menace l’économie. Il est donc important de mettre en place rapidement un plan de relance pour ce secteur. Le président de Culture Presse a notamment pris contact avec le Ministre de la Culture pour obtenir une aide financière afin de soutenir les marchands de journaux.

Malgré une aide de l’Etat sur les commissions du réseau vente dues par Presstalis, les marchands de journaux s’inquiètent pour leur avenir, la presse représentant leur activité principale.

Daniel Panetto souligne également l’importance de la presse dans la vie courante. En supprimant la distribution de la presse, une partie de la population est privée de l’accès à l’information.

En supprimant la presse, produit culturel essentiel, la démocratie pourrait être en danger selon le président de la Culture Presse.

Clémentine Obéniche

Ecomnews - Adds