Ecomnews - Adds
Marseille : Interxion améliore la position stratégique mondiale de Marseille avec son data center
Par Redaction publié le 07 JUIL 2020 à 09:41
A la suite d’un investissement de plus de 140 millions d’euros, Interxion l’entreprise du groupe Digital Realty livre sa première phase de son data center MRS3 au sein du Grand Port Maritime Marseille Fos. Son but est de répondre aux besoins de plusieurs milliards d’utilisateurs mobiles.

Interxion MRS3 est une ancienne base allemande de sous-marins à l’abandon depuis des dizaines d'années qui a été totalement transformée en data center de dernière génération.

L’investissement de 140 millions d’euros comprend donc l’entière transformation du lieu qui s’étend sur près de 250 mètres de long et 12 mètres de haut.

Le complexe devrait faire plus de 7100 m². La première phase du centre, aujourd’hui active, est d’environ 2300 m². Ainsi ce data center est un défi majeur pour transformer un site historique en site numérique.

Les datas centers d’Interxion proposent une électricité 100% produite à partir de sources renouvelables aux clients hébergés. Le site MRS3 est quant à lui particulier car l’entreprise y développe un système de refroidissement innovant avec le soutien technique et financier de l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie).

Ce projet de refroidissement des salles informatiques, ne nécessitant aucune énergie dépensée, va permettre de rallier les data centers MRS2 et MRS3 par une source d’eau attenante. En effet, la source d’eau « Galerie à la mer », créée entre 1890 et 1905 refroidira par échange thermique l’intégralité des eaux des deux data centers. Ainsi Interxion MRS3 va faire partie des data centers les plus efficients d’Europe.

L’entreprise Interxion dispose de deux hubs d’envergure internationale en France situé à Paris et Marseille. Ils regroupent à eux deux 10 data centers, dont 3 dans la cité phocéenne, le MRS1, MRS2 et MRS3. Ils hébergent des clients locaux, nationaux et internationaux comme des entreprises numériques.

Grâce à ce hub et ces trois data centers, Marseille confirme son rôle de porte d’entrée télécom, cloud et numérique stratégique entre l’Europe, l’Afrique, le Moyen-Orient et l’Asie.

La ville dispose de 14 câbles sous-marins de fibre optique, ce qui lui permet d’être reliée à 43 pays et à 4,5 milliards d’utilisateurs mobiles. Cette capacité de data centers lui permet d’occuper la 9ème place des plateformes d’échanges de contenus devant Hong Kong et derrière New York.

Marseille veut ainsi rayonner à l’international comme place forte de l’internet mondial.

Ecomnews - Adds